Retour

Pourquoi vous ne devez pas partir avec les crayons des boîtes de scrutin

« Je dois avoir pas loin de 1000 items différents », explique Simon Duplessis, coordonnateur du matériel électoral dans la circonscription Laurier-Sainte-Marie. Il nous fait une tournée du matériel électoral essentiel en cette journée de scrutin, dont les fameux crayons de bois. Un rôle à ne pas sous-estimer, car le manque de fournitures pourrait mener à la fermeture d'un bureau de vote. Incursion dans l'arrière-boutique des élections.

Un texte de Hugo Lavoie, chroniqueur à Gravel le matin

M. Duplessis est habituellement travailleur autonome dans le domaine des arts et de la culture. Pendant la période électorale, il est l'une des 230 000 personnes employées temporairement par Élections Canada. Il a aussi, accessoirement, un lien de parenté avec l'ancien premier ministre du Québec Maurice Duplessis : « C'était le cousin de mon arrière-grand-père. [L'intérêt pour les élections], j'imagine que c'est génétique! »

Il faut traverser quelques portes verrouillées, dont lui seul a la clé, avant d'accéder aux sites de stockage du matériel requis pour le vote, protégés aussi par un système d'alarme indépendant. « Il n'y a pas beaucoup de personnes qui complotent pour trafiquer des votes, mais on doit travailler comme si. »

Dans ces salles, on trouve des listes électorales, des boîtes de scrutin, des panneaux de signalisation, du ruban adhésif... et des loupes pour les greffiers-scrutateurs « qui sont parfois plus âgés. C'est que les listes électorales sont écrites en petits [caractères]. Soixante-dix-huit loupes, ici. Deux par lieu de scrutin. »

Seuls les bulletins de vote sont gardés dans un endroit encore mieux sécurisé.

Où sont les crayons?

Les fameux crayons, qui ressemblent étonnamment à ceux qu'utilisent les golfeurs, sont glissés dans les trousses destinées aux scrutateurs. Normalement, chaque scrutateur en a trois, « mais on est obligés d'en commander plus, parce que les gens partent avec les crayons. Dans les bureaux de vote par anticipation, c'est arrivé souvent. C'est pour ça que j'ai commandé 400 crayons de plus! »

Peut-on voter au stylo-bille? « Il n'y a rien dans la loi qui empêche de voter avec un stylo. Mais on y va à la mine... Je ne sais pas, je pense que c'est une question plus de tradition qu'autre chose. »

Il ne faut pas sous-estimer le travail du coordonnateur du matériel électoral, car si un bureau de scrutin n'a pas le matériel requis pour permettre aux citoyens de voter, il pourrait devoir fermer ses portes.

« C'est comme lancer la machine. On a préparé quelque chose pendant plusieurs semaines et puis là, c'est le moment où ça se produit, donc on est un peu excités. »

Écoutez le reportage audio d'Hugo Lavoie à l'émission Gravel le matin, sur les ondes d'ICI Radio-Canada Première.

Vous voulez réagir à cette chronique ou encore entrer en contact avec notre chroniqueur, écrivez-lui à hugo.lavoie@radio-canada.ca.

Plus d'articles

Commentaires