Retour

Poursuite des survivants du naufrage mortel de Tofino

Deux frères allemands, Christian et Dirk Barchfeld, lancent une poursuite et la possibilité d'un recours collectif contre l'entreprise Jamie's Whaling Station Ltd. Les deux frères étaient à bord du Leviathan II, un navire d'observation de baleines, qui a coulé le 25 octobre près de Tofino, au large de l'île de Vancouver.

Dans les documents déposés en Cour suprême de la Colombie-Britannique par leur avocat de Toronto Vince Genova, les frères décrivent leur version des faits du naufrage qui a fait six morts.

Christian Barchfeld raconte qu'il a passé 30 minutes enfermé dans le navire à moitié submergé. Il dit avoir plongé dans le noir pour trouver une sortie qui s'est révélée lorsque la poupe du Leviathan a sombré.

Son frère Dirk explique avoir survécu dans l'eau en s'accrochant à une bouée qu'il partageait avec d'autres passagers.

Les frères rentrés depuis en Allemagne disent que l'accident les a traumatisés à vie. Ils accusent de négligence le propriétaire de Jamie's Whaling Station et le capitaine de navire.

Ils estiment que l'excursion aurait dû être annulée au vu des mauvaises conditions météorologiques. Ils allèguent que le capitaine ne leur a pas dit d'enfiler des gilets de sauvetage et que l'équipage n'était pas suffisamment entraîné pour ce genre de situation.

Aucune des allégations n'a été prouvée en cour.

Dans un courriel, Jamie's Whaling Station déclare que le capitaine du bateau et son équipage n'étaient « en aucun cas négligents » et que le bien-être des passagers a toujours été une priorité. L'entreprise dit avoir proposé de l'aide à tous ceux qui ont été touchés par « l'accident tragique ».

Le Bureau de la sécurité des transports (BST) enquête toujours sur l'accident, notamment sur la stabilité du navire qui a subi des modifications, sur ses conditions d'exploitation, sur l'emplacement des passagers et sur les facteurs environnementaux externes.

Par ailleurs, les équipements de navigation du Leviathan II et tous les appareils photo ou caméras appartenant aux personnes qui se trouvaient à bord ont été transmis au laboratoire du BST afin d'en extraire les données.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine