Retour

Près de 180 disparus après le naufrage d'un ferry en Indonésie

Des secouristes sont toujours à la recherche, mardi, de 178 personnes portées disparues après qu'un ferry eut sombré la veille dans les eaux du lac Toba, sur l'île de Sumatra, en Indonésie.

Jusqu’à présent, les autorités indonésiennes ont repêché au moins trois corps et secouru 18 personnes.Les recherches, menées par 25 plongeurs et 350 secouristes, doivent permettre de retrouver 178 personnes, selon le plus récent bilan du directeur des services de secours, qui évaluaient au départ le nombre de disparus à 80.

Les autorités ignorent toujours combien de personnes exactement se trouvaient à bord du bateau, car aucun registre des passagers n'était tenu par l'équipage.

Elles soupçonnent également l'opérateur du ferry d'avoir navigué illégalement sur les eaux du lac; l'embarcation n'avait pas de permis et de nombreux passagers seraient montés sans billet. Un grand nombre de motos se trouvaient aussi sur le pont du bateau de bois lorsqu'il a sombré, ont relaté des survivants.

Les familles des victimes en colère

Des proches et des parents des victimes ont pris le gouvernement indonésien à partie mercredi pour ne pas avoir veillé au respect des normes de sécurité minimales sur le ferry, qui transportait beaucoup trop de passagers, selon des informations recueillies auprès des survivants.

« Pourquoi un bateau conçu pour 50 personnes est autorisé à transporter 200 passagers plus des douzaines de motocyclettes ? », a demandé Suwarni, mère d'un jeune homme disparu dans les eaux avec son amie, tous deux âgés d'une vingtaine d'années.

« Mes fils, ma belle-fille et mes petits-enfants ont été victimes de la cupidité d'hommes d'affaires avides qui ne veulent que profiter des autres, sans égards à la sécurité des gens », a pour sa part dénoncé un homme de 61 ans qui a perdu huit membres de sa famille dans la tragédie.

Selon le récit de survivants, le bateau a commencé à vibrer lorsque des vents violents se sont levés. De hautes vagues se sont mises à frapper la coque du navire alors qu'il était à la moitié de son trajet, à mi-chemin entre une île au milieu du lac et la berge.

D'après le chef de la police du nord de Sumatra, Paulus Waterpau, il est possible qu’un grand nombre des victimes de la tragédie se trouvaient à l’intérieur du bateau lorsqu’il a été entraîné par le fond.

« Beaucoup de survivants ont dit aux autorités que moins de la moitié d'entre eux ont pu sauter à l'eau avant que le bateau ne coule », a déclaré Paulus Waterpau à l’Associated Press.

Pour l’heure, les autorités ignorent si des touristes figurent parmi les disparus. Le lac Toba, qui est long de 100 km, est le plus grand lac volcanique du monde, une destination très prisée par les voyageurs.

Les recherches doivent se poursuivre encore une semaine. Ce n’est pas la première fois que cet archipel de 1700 îles est le théâtre d’accidents maritimes d’envergure. En 2015, un ferry avait coulé dans les mêmes environs, tuant 78 personnes.

Plus d'articles