Retour

Prescriptions d’opioïdes : enquête sur dix médecins en Nouvelle-Écosse

Dix médecins en Nouvelle-Écosse font l'objet d'une enquête en raison d'irrégularités en matière de prescription d'opioïdes, des médicaments pouvant entraîner une dépendance.

Le programme provincial de surveillance des ordonnances a informé le Collège des médecins et chirurgiens de certaines irrégularités notées depuis le 1er janvier 2015. Elles concernent la prescription de produits contre la douleur, dont le fentanyl et l’oxycodone.

Mike Flynn, directeur du programme de surveillance, indique que les plaintes sont basées sur de l’information provenant du public et d’une base de données servant à surveiller l’émission d’ordonnances.

Le système de surveillance a été lancé en 2015. M. Flynn souligne que depuis ce moment il y a plus de révisions de cas qu’auparavant.

Durant le premier trimestre de 2016, la Nouvelle-Écosse a compté 4064 patients dont la douleur est causée par autre chose que le cancer et à qui leur médecin a prescrit une dose d’opioïdes supérieure à la « pratique exemplaire » établie par les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis.

Le Collège des médecins et chirurgiens de la Nouvelle-Écosse a adopté une motion cette année qui stipule que la pratique exemplaire est celle des centres américains, c’est-à-dire qu'il ne faut pas prescrire des doses égales ou supérieures à 90 mg par jour, à l’exception de certains cas de cancer et de douleurs de fin de vie.

Plus d'articles