Retour

Présumé tueur en série : les recherches s’étendent à deux autres propriétés

Des bacs à fleurs pouvant contenir des restes humains ont été saisis dans deux autres propriétés de Toronto dans le cadre de l'enquête sur le présumé tueur en série Bruce McArthur, qui est accusé des meurtres d'au moins cinq hommes.

C’est ce qu’a appris CBC de sources policières.

Les enquêteurs avaient déjà trouvé les restes démembrés de trois personnes dans des bacs à fleurs d'une maison du quartier Leaside, où McArthur, un jardinier-paysagiste, coupait notamment le gazon.

Les deux nouvelles propriétés fouillées se trouvent à proximité, dans le quartier Rosedale. Leurs propriétaires sont innocents et collaborent avec la police, précisent les sources de CBC.

Jusqu'à maintenant, les policiers ont fouillé ou veulent examiner les jardins de propriétés tant à Toronto que dans les régions de Durham, de Peel ou de York.

Arrêté le 18 janvier pour le meurtre de deux hommes gais, McArthur est accusé maintenant d'avoir tué trois autres hommes, pour un total de cinq. Selon la police, il pourrait y avoir d'autres victimes.

Chiens renifleurs

La police utilise des chiens capables de détecter des cadavres pour les aider dans leurs recherches.

Toutefois, le froid et le fait que le sol est gelé limitent leur odorat.

Des anthropologues spécialisés en science médico-légale aident également les enquêteurs dans leurs recherches. La police utilise aussi des systèmes d'imagerie 3D.

L'important est de creuser de façon « méthodique », explique le professeur Scott Fairgrieve de l'Université Laurentienne à Sudbury, utilisant d'abord des truelles puis des instruments encore plus délicats en bois pour ne pas endommager les os ou les autres preuves trouvées.

En hiver, les policiers doivent parfois réchauffer le sol gelé, sous une tente qui protège le site d'excavation, ajoute le professeur Fairgrieve.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine