Retour

Procès du journaliste canadien Mohamed Fahmy : le verdict de nouveau reporté

En Égypte, le verdict dans le procès du journaliste canadien Mohamed Fahmy a été de nouveau reporté par le tribunal égyptien. M. Fahmy devra attendre jusqu'au 29 août avant de connaître son sort.

Le tribunal égyptien devait initialement rendre sa décision jeudi, mais l'audience a été reportée à ce week-end. Le prononcé du verdict avait été remis parce que le juge responsable de la cause est malade.

Lors de l'audience dimanche, c'est un autre juge qui a annoncé le nouveau report. L'avocat de la défense explique que le report est dû à l'état de santé du juge, expliquant que légalement, « le verdict ne pouvait pas être prononcé par un autre magistrat. »

Mohamed Fahmy a immédiatement écrit un message sur Twitter après l'audience : « L'audace et le manque de respect envers nos droits sont sans précédent », dénonce-t-il.

« Cette attente est mortelle, ce sera un nouveau mois de souffrance », s'est ensuite désolé M. Mohamed à l'extérieur du tribunal.

Presque deux ans de procès

Mohamed Fahmy était le chef de bureau au Caire du réseau anglophone d'Al-Jazira lorsqu'il a été arrêté avec Peter Greste et Baher Mohamed, en décembre 2013. Il a été détenu jusqu'en février dernier. Malgré sa libération, il doit demeurer en Égypte. 

Ils ont tous trois été condamnés à plusieurs années de prison chacun, avant qu'ils portent leur cause en appel et qu'une cour ordonne un nouveau procès, celui qui doit maintenant se conclure par le verdict attendu. Peter Greste a depuis été déporté, mais est néanmoins jugé par contumace.

Les trois journalistes sont soupçonnés par les autorités égyptiennes d'avoir soutenu les Frères musulmans, organisation dont était issu le président déchu Mohamed Morsi, et qui est désormais interditeen Égypte. On leur avait aussi reproché d'avoir falsifié des reportages qui pourraient mettre en péril la sécurité nationale.

Plus d'articles

Commentaires