Retour

Procès du policier James Forcillo : le juge poursuivra ses instructions mardi 

Le juge au procès du policier de Toronto James Forcillo accusé du meurtre non prémédité de Sammy Yatim en 2013 a livré une première partie de ses instructions au jury, lundi, affirmant que les agents sont tout aussi enclins à mentir à la barre que n'importe quel autre témoin.

Il a aussi précisé au jury que la négligence criminelle ayant causé la mort est un verdict possible s'il doute que Forcillo soit coupable d'homicide. Les deux parties, a rappelé le magistrat, s'entendent pour dire que l'accusé a bien commis un homicide.

Il a, toutefois, ajouté que la Couronne a eu tort d'avancer que des collègues de l'agent Forcillo avaient menti au procès pour le protéger.

L'épouse du policier est en cour, tout comme les parents de la victime.

Les jurés commenceront leurs délibérations après la fin des instructions du juge.

Sammy Yatim, 18 ans, a été abattu par le policier Forcillo au moment où le jeune homme brandissait un couteau dans un tramway vide de la métropole, la nuit du 27 juillet 2013.

Selon la Couronne, le policier a fait usage d'une force déraisonnable dans les circonstances. Il est accusé de meurtre non prémédité et de tentative de meurtre.

Le procureur soutient que que l'agent a manqué de jugement lorsqu'il a tiré sur Yatim la nuit du 27 juillet 2013. Il a décrit l'accusé comme une « tête brûlée au tempérament impulsif » qui aime intimider les jeunes qui ne lui obéissent pas.

Selon la Couronne, le policier aurait dû utiliser le poivre de Cayenne ou un pistolet Taser pour neutraliser Yatim, qui était intoxiqué par la drogue.

Légitime défense?

L'avocat du policier soutient, au contraire, que Yatim était armé et dangereux et que Forcillo a agi par légitime défense.

« [Yatim] cherchait la confrontation avec la police et il n'était pas du tout effrayé, comme le prétend la Couronne », a affirmé Peter Brauti, l'avocat de Forcillo.

« C'est Yatim qui était agité et hostile », a soutenu l'avocat.

James Forcillo a plaidé non coupable. Il risque une peine de prison de 25 ans s'il est reconnu coupable.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine