Retour

Procès Gastem-Ristigouche-Sud-Est: Gastem était en droit de forer selon un témoin

La compagnie Gastem détenait tous les permis nécessaires pour procéder à un forage exploratoire, selon la législation en vigueur en 2013.

C'est ce qu'a affirmé le consultant Jacques Perron lors de son témoignage, mercredi matin, dans le cadre du procès qui oppose la compagnie à la municipalité de Ristigouche-Sud-Est.

La deuxième journée du procès a commencé avec le contre-interrogatoire du témoin par l'avocat de la municipalité. Ce dernier a tenté de démontrer que l'acceptabilité sociale du projet n'a jamais été au rendez-vous, en soulignant le manque de consultation de Gastem à l’endroit de la population.

Le témoin a précisé toutefois que la société d’exploration n’avait aucune autorisation à obtenir de la municipalité, mais a reconnu que la moindre des choses était de l’aviser. Une rencontre d'informations a eu lieu le 22 novembre 2011.

L’ancien comptable de Gastem, Bernard Hénault, a été contre-interrogé par la défense en fin d’avant-midi. Il a expliqué, factures à l’appui, les sommes dépensées en lien avec la poursuite de 1,5 million de dollars. En date du 30 septembre 2013, Gastem aurait accumulé une dette d’environ 2 millions de dollars.

Plus de détails à venir. Selon les informations de Léa Beauchesne.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine