Retour

Projet Montréal s'oppose au déménagement de la Maison de Radio-Canada

Projet Montréal, le parti de l'opposition officielle à l'hôtel de ville de Montréal, a réclamé mardi que la Maison de Radio-Canada demeure dans l'arrondissement de Ville-Marie, en vertu de l'accord de développement signé entre la société d'État et la Ville en 2009.

« Radio-Canada doit s'engager à demeurer sur place », a déclaré Luc Ferrandez, chef intérimaire de Projet Montréal.

L'opposition officielle a soutenu qu'il était du ressort du maire Denis Coderre de faire respecter l'accord de modernisation et de développement conclu en 2009.

Le maintien de la Maison de Radio-Canada dans son emplacement « permettrait également de donner un second souffle » au Centre-Sud. Le départ des milliers de travailleurs de Radio-Canada pourrait porter un dur coup au développement du quartier, a fait valoir Projet Montréal.

Valérie Plante, conseillère de la Ville dans le district Ville-Marie, devait présenter mardi une motion au nom de Projet Montréal, demandant au conseil d'arrondissement plus de garanties juridiques en ce qui a trait au respect de l'accord de 2009.

Une rencontre entre les organismes communautaires

Radio-Canada a par ailleurs tenu à rappeler que le sort de l'immeuble n'était pas encore scellé.

« Nous étudions actuellement toutes les options possibles. Cela inclut la vente des installations ainsi qu'un déménagement qui pourrait être à l'extérieur du site ou dans un nouvel édifice construit sur le site actuel », a répondu par communiqué Radio-Canada, qui n'écarte pas l'idée de rénover ses installations.

« Nous demeurons [...] en dialogue constant avec la Ville de Montréal, l'arrondissement Ville-Marie, les organismes du quartier ainsi que tous les autres intervenants concernés, et ce depuis le début du projet », a soutenu la société d'État. Elle a indiqué qu'une rencontre avec les organismes communautaires du quartier aurait lieu sous peu.

La Maison de Radio-Canada est officiellement en vente depuis le 19 février 2016, en raison d'un ajustement aux nouveaux besoins de la société d'État. Radio-Canada affirme qu'elle n'est pas en mesure d'assumer les coûts d'entretien de l'édifice.

« Nos besoins sont maintenant d'environ 400 000 pieds carrés, soit le tiers de l'immeuble existant », a expliqué Radio-Canada. Les potentiels acheteurs ont jusqu'à vendredi pour soumettre leur offre d'achat.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine