Retour

Publication d'une vidéo controversée : Kevin O'Leary essuie une rafale de critiques de la classe politique

Le candidat à la direction du Parti conservateur du Canada Kevin O'Leary s'est attiré les foudres de tous les partis politiques fédéraux après avoir mis en ligne, cet après-midi, une vidéo dans laquelle on le voit manier des armes à feu dans un centre de tir aux États-Unis.

La vidéo a été publiée pendant que se tenait, à Montréal, une cérémonie de commémoration pour trois des victimes de l'attentat survenu à la grande mosquée de Québec le 29 janvier.

« On a fait une erreur en mettant cela en ligne le jour de la commémoration et des funérailles des victimes de la fusillade de Québec. C’est un excès de zèle, si vous le voulez », a expliqué Ari Laskin, le porte-parole de la campagne de Kevin O’Leary.

L’organisation O’Leary a aussi confirmé qu’elle avait mis cette vidéo en ligne, que ce n’était pas un cas de piratage.

La vidéo a été rapidement retirée, « par respect pour la cérémonie », a écrit le candidat conservateur sur Twitter.

Un manque de jugement, disent des députés interrogés

À Ottawa, les députés ont fortement réagi à cette bourde commise par l’équipe de l’homme d’affaires né à Montréal.

C’est un manque total de jugement, d’abord en mettant en ligne cette vidéo la journée des funérailles de trois des victimes de la fusillade de Québec. De plus, ça n’a rien à voir avec le fait d’avoir été cadet [Kevin O’Leary rappelle dans la vidéo son passé de cadet militaire]

Pierre-Paul Hus, député conservateur de Charlesbourg–Haute-Saint-Charles

Sa collègue Sylvie Boucher, députée de la circonscription de Beauport–Côte-de-Beaupré–Île-d’Orléans–Charlevoix, a affirmé que ce n’était pas la bonne journée pour mettre ce genre de vidéo en ligne.

Le député néo-démocrate de Rosemont–La Petite-Patrie, Alexandre Boulerice, a déclaré que la publication de cette vidéo démontrait la très grande insensibilité de Kevin O’Leary par rapport à la tragédie qui a eu lieu à Québec « il y a seulement quatre jours ».

Le ministre Ralph Goodale n'avait pas vu la vidéo à son entrée aux Communes. Lorsqu'un journaliste la lui a présentée, il a d'abord dit qu'il ne voulait pas commenter le comportement « étrange et bizarre » de candidats conservateurs.

Interrogé sur le moment choisi pour la publication de cette vidéo, le ministre a dit qu'il était « évidemment grossier, insensible et excessivement stupide ».

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine