Retour

Publicités électorales : des airs de déjà-vu

Une publicité du Nouveau Parti démocratique parodie une vidéo diffusée ce printemps par les conservateurs. Mais eux-mêmes avaient copié le concept utilisé par le NPD du Manitoba dans une publicité... de 2011.

Un texte de Marie-Ève Maheu

Septembre 2015

La nouvelle publicité néo-démocrate présente un comité d'embauche qui analyse le curriculum vitæ du premier ministre conservateur. « Stephen Harper, c'est le temps de le laisser partir », conclut le groupe. Puis cette finale : « Beaux cheveux quand même! (Nice hair though!) »

Si vous ne voyez pas la publicité sur votre mobile, cliquez ici. 

Mai 2015

Au printemps dernier, le Parti conservateur réservait la même phrase assassine à Justin Trudeau : « Beaux cheveux quand même! » Un comité d'embauche venait de rejeter le CV du chef libéral pour le poste de premier ministre. « Il n'est simplement pas prêt », tranchait-il. 

Les premières images de ces deux vidéos sont aussi presque identiques : une enseigne à l'entrée de la salle qui indique « entrevue d'embauche » dans le cas de M. Trudeau et « évaluation de rendement » pour M. Harper.

Si vous ne voyez pas la publicité sur votre mobile, cliquez ici.

Août 2015

Le chef du NPD, Thomas Mulcair, avait lui aussi eu droit au même traitement de la part des conservateurs, avec une conclusion différente, mais tout aussi négative : « Mulcair, un autre politicien de carrière qu'on ne peut pas se permettre! »

Si vous ne voyez pas la publicité sur votre mobile, cliquez ici.

Septembre 2011

Mais le premier parti à avoir utilisé le concept de l'entrevue d'embauche est le NPD du Manitoba... en 2011. Le CV étudié était celui du chef conservateur de l'époque, Hugh McFadyen. « Un risque trop grand » pour la province, jugeait le comité d'embauche. Et cette finale qui a un air de déjà-vu : « Beau costume quand même! (Nice suit though!) »

Si vous ne voyez pas la publicité sur votre mobile, cliquez ici.

Plus d'articles

Commentaires