Retour

Québec accorde près de 60 millions $ pour protéger l'eau potable des Montréalais

Le ministre Martin Coiteux et le maire de Montréal, Denis Coderre, ont annoncé jeudi que les travaux en cours dans l'usine de production d'eau potable Atwater bénéficieront d'une aide financière de près de 60 millions de dollars de la part de Québec.

Les travaux, qui ont commencé en juin, consistent à mettre en place une canalisation souterraine pour remplacer le tronçon du canal de l'aqueduc longeant l'A-15 Sud, présentement à ciel ouvert.

« La proximité de l’usine avec l'Autoroute 15, notamment dans le contexte des travaux visant la reconfiguration des transports autour de l’axe pont Champlain échangeur Turcot, rend vulnérable son alimentation en eau advenant un déversement accidentel de contaminants », a expliqué Martin Coiteux, ministre de la Sécurité publique et responsable de la région de Montréal.

Le maire Coderre affirme que les travaux vont bon train et qu'ils devraient être terminés en juin 2018. Construite en 1854, l’usine Atwater produit 42 % de l’eau potable à Montréal.

En avril dernier, la Ville de Montréal avait octroyé un contrat de 71 millions de dollars à la firme CRT Construction pour sécuriser l'entrée d'eau de l'usine Atwater et ainsi prévenir une contamination accidentelle liée aux chantiers de l'échangeur Turcot et du pont Champlain.

Au total, les travaux de protection de la prise d'eau Atwater s'élèvent à 75,3 millions de dollars et Québec subventionne donc près de 80 % de cette somme.

« Le marché est ouvert » - Denis Coderre

Jeudi, en conférence de presse, Denis Coderre a souligné qu'auparavant, CRT Construction n'avait jamais effectué de tels travaux à Montréal. Selon le maire, le choix de cette entreprise, à la suite d'un appel d'offres, illustre « que le marché est ouvert ».

« Il y a cinq ans, on n'aurait peut-être pas dit la même affaire », a ajouté M. Coderre.

La Commission Charbonneau avait mis en lumière des stratagèmes de collusion et de corruption dans l'octroi et la gestion des contrats publics dans l'industrie de la construction au Québec et notamment à Montréal. Créée en 2011, cette commission a terminé ses travaux en novembre 2015.

Investissements majeurs dans les infrastructures

D'ici 2021, la Ville de Montréal investira en moyenne 700 millions de dollars par année pour éliminer le déficit d'entretien des actifs de voirie et d'eau.

Pour la période de 2022 à 2026, les dépenses projetées seraient de 372 millions de dollars par année. D'ici 2027, la Ville de Montréal investira près de 6 milliards de dollars dans ses infrastructures d'eau grâce à l'aide financière gouvernementale.

Limiter le bruit et les aléas de la circulation

En ce qui a trait aux travaux dans l'Usine Atwater, le maire Coderre assure que la circulation automobile n'en sera presque pas affectée. Des murs antibruits sont aussi prévus pour limiter au minimum « les nuisances ».

Quant à la qualité de l'eau, elle ne sera à aucun moment compromise, assure Denis Coderre.

Plus d'articles

Commentaires