Retour

Québec et Ottawa mettent en place la première aire marine protégée conjointe au pays

Le Banc des Américains, en Gaspésie, deviendra la première aire marine protégée conjointe au pays. Elle possédera un double statut, celui de réserve aquatique au Québec et celui de zone de protection marine au Canada.

C'est à Gaspé que Québec et Ottawa ont annoncé jeudi l'accord rendu possible par l’Entente de collaboration Canada-Québec pour l’établissement d’un réseau d’aires marines protégées au Québec et dans l’Estuaire du golfe Saint-Laurent.

Si la nouvelle réglementation est adoptée comme prévu, aucune exploration ou exploitation pétrolière et gazière ne pourra être entreprise dans le Banc des Américains.

Le Banc des Américains est une élévation sous-marine de 1000 km2 sur la pointe est de la Gaspésie entre Forillon et l’île Bonaventure.

La zone est décrite comme un « carrefour biologique » par Ottawa. Dans son communiqué, le gouvernement indique que le secteur est en autres très riche en plancton, une espèce importante pour la survie de certains poissons et cétacés, comme les rorquals bleus et les loups de mer.

Une consultation publique sera lancée à la fin du mois de juin, lors du dépôt du règlement proposé pour l’aire marine protégée. Le public aura 30 jours pour se prononcer sur le règlement et influencer sa version définitive.

Une consultation sur les territoires qui pourraient devenir des aires marines protégées aura par ailleurs lieu en automne 2018.

Le gouvernement canadien affirme qu’il a pour but de protéger 10 % des zones marines et côtières d’ici 2020.

Plus d'articles