Retour

Québec octroie 367 millions de plus pour la réfection d'écoles

Le gouvernement du Québec octroie 367 millions de dollars de plus afin de rénover de nombreuses écoles de la province. Aux prises avec plusieurs écoles en mauvais état, les commissions scolaires de l'île de Montréal recevront à elles seules 127 millions de dollars.

Ces sommes serviront « à la réfection de toitures, à la mise aux normes de bâtiments, au remplacement de portes et de fenêtres, à l'amélioration de systèmes de chauffage et à la rénovation d'installations sanitaires », explique le communiqué du gouvernement.

Le gouvernement a déjà autorisé 1572 projets de réfection à travers la province touchant plus de 1000 bâtiments.

À Montréal, les 127 millions investis permettront la réalisation de 293 projets dans plus de 200 établissements de l'île.

Le ministre de l'Éducation, Sébastien Proulx, en a fait l'annonce ce matin à Montréal.

Ces sommes allouées à la réfection d'écoles s'ajoutent aux 700 millions sur trois ans annoncés dans le budget québécois de mars dernier. L'argent ainsi investi provient des mesures de maintien des bâtiments et résorption du déficit de maintien du Plan québécois des infrastructures.

Des reportages de Radio-Canada avaient mis en lumière le piètre état de plusieurs écoles de la région montréalaise, en février dernier.

Alors que 85 % des bâtiments scolaires de la province se trouvaient dans un bon état, la situation s'avérait tout autre à Montréal.

Les trois quarts des écoles de la Commission scolaire de Montréal (CSDM) étaient dans un état préoccupant. Du nombre, 67 écoles avaient besoin de travaux de réhabilitation majeurs et 27 devaient être démolies.

La situation était tout aussi préoccupante à la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB) où un peu plus de la moitié des écoles (53 %) se trouvaient dans un état préoccupant, mais où seulement 16 dépassaient le seuil critique.

« Des écoles en mauvais état ou fermées, c'est inacceptable », a déclaré le ministre Proulx par voie de communiqué.

« Nous ne pouvons tolérer ce genre de situation. C'est pourquoi notre gouvernement, de concert avec les commissions scolaires, multipliera les actions pour prévenir, détecter et corriger les problèmes dans les établissements d'enseignement. »

Les investissements du gouvernement interviennent à la suite de nombreuses critiques pour les compressions infligées au réseau de l'éducation - qui atteignent le milliard de dollars - au cours des dernières années. Le gouvernement a augmenté de 3 % la portion réservée à l'éducation dans le dernier budget après avoir limité sa croissance à 1,6 % en 2014-2015 et à 0,2 % en 2015-2016.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine