Retour

Québec solidaire se prononcera sur les alliances électorales en mai

Les porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé et Andrés Fontecilla, ont annoncé la mise sur pied du « Chantier du renouveau politique » en vue de se positionner quant à de possibles alliances pour les élections générales de 2018.

La stratégie de Québec solidaire s’articulera en deux axes : d’abord par « rassembler les gens engagés dans les organisations progressistes qui partagent notre constat du blocage politique actuel », résume la députée Manon Massé.

« Vous croyez qu’il est temps de passer à autre chose après vingt ans d’immobilisme? Passons à l’action », a déclaré Andrés Fontecilla.

Ensuite, le parti tiendra une « journée nationale et régionale de réflexion et de discussions sur les alliances électorales », le 8 avril prochain. C’est à partir de ces discussions que les membres du parti décideront, lors du congrès en mai, de la manière dont ils souhaitent conclure des alliances avec d'autres formations politiques, notamment le Parti québécois et Option nationale, lors des élections générales prévues pour 2018.

« On a envie de discuter avec les autres partis politiques. En fait, on n’a pas le choix d’une certaine façon puisque ultimement, la politique se joue comté par comté », explique Manon Massé. La députée souligne toutefois que Québec solidaire doit d'abord s’entendre avec ses membres sur des manières « innovantes » de construire de telles alliances.

De son côté, le Parti québécois a décidé de ne pas présenter de candidat pour l’élection partielle dans Gouin. Un « geste de bonne foi » envers Québec solidaire, dans le cadre des efforts visant à favoriser la convergence entre les deux partis, selon le chef Jean-François Lisée.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine