Retour

Qui sont les victimes de l'attaque au camion-bélier à Toronto?

Dix personnes ont perdu la vie lundi lors de l'attaque au camion-bélier qui a frappé le nord du centre-ville de Toronto. Les noms des victimes commencent à être dévoilés par leurs proches.

Le coroner en chef de l'Ontario, Dirk Huyer, a affirmé que l'identification des victimes était la priorité de son bureau. Il a toutefois précisé qu'il pourrait encore s'écouler plusieurs jours avant que les noms des personnes qui ont péri lors de l'attaque ne soient tous connus.

L'identité des victimes doit d'abord être confirmée par leur famille.

Selon la police de Toronto, la majorité des victimes sont des femmes.

Six d'entre elles ont été identifiées jusqu'à maintenant.

Anne Marie D'Amico

La firme d'investissement Invesco a confirmé mardi matin qu'une de ses employées était morte dans cette attaque. Il s'agit d'Anne Marie D'Amico.

Un collègue de travail raconte qu'elle était « pleine de vie, aimait voyager et faire du bénévolat. » Sa famille la décrit comme une personne « pleine de tendresse », qui pensait toujours au bonheur des autres.

Dorothy Sewell

Dorothy Sewell avait 80 ans. C’est son petit-fils, Elwood Delaney, décrit sa grand-mère comme une passionnée des sports. « C’est la meilleure grand-mère que n’importe qui souhaiterait avoir », a-t-il confié.

Mme Sewell a travaillé chez Sears pendant des années et a fait du bénévolat pour aider d'autres aînés. Le jour de sa mort, elle se rendait à la banque, a ajouté M. Delaney.

Renuka Amarasingha

Mère d'un garçon, la femme d'origine sri-lankaise travaillait depuis 2015 pour le Conseil scolaire public anglais de Toronto.

Le jour du drame, elle en était à sa première journée de travail en tant que conseillère en nutrition dans une nouvelle école, Earl Haig.

« C'est avec le coeur gros qu'on a appris la mort d'une employée de TDSB dont la vie a été écourtée tragiquement », a commenté le directeur de l'éducation de TDSB, John Malloy.

Munir Najjar

Le père et grand-père jordanien était à Toronto pour y visiter son fils.

May Tartoussy, une amie du fils de la victime, raconte que sa mort a bouleversé la communauté arabe de la région de Toronto.

« Tout le monde parle de cet événement et tout le monde est triste, dit-elle. Pas seulement pour notre ami, mais aussi parce que ce qui s'est passé a choqué Toronto en général. »

Chul Min (Eddie) Kang

Chul Min (Eddie) Kang était cuisinier au restaurant Copacabana de Toronto.

Kevin Panlilio, une connaissance de longue date, s’est désolé du départ de son ami. Trois semaines avant l’attaque, Eddie Kang lui avait écrit, souhaitant planifier une rencontre avec lui. Trop occupé, M. Panlilio n’avait pas répondu à son message, raconte-t-il.« Plus je pense à ce que notre amitié aurait pu être si j’avais pris le temps de le voir, plus je suis triste », a-t-il confié à CBC News.Il espère faire prendre conscience de l’importance de consacrer du temps à ceux qu’on aime « maintenant, alors qu’on en a encore la chance ».

Betty Forsyth

Betty Forsyth, une femme que l'on croit âgée de 90 ans et qui vivait dans un complexe de logement communautaire, est la dernière victime à avoir été identifiée.Sa voisine de longue date la décrit comme une personne vivante qui aimait nourrir les oiseaux et les écureuils lors de ses promenades régulières dans le quartier.

Par ailleurs, les autorités coréennes ont confirmé que deux de leurs ressortissants étaient morts dans l'attaque du 23 avril.

Un Coréen a aussi été blessé.

Toutefois, nous ne connaissons pas leur identité pour l'instant.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les régimes: 10 mythes tenaces