Retour

Radovan Karadzic condamné à 40 ans de prison pour génocide

Le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie de La Haye (TPIY) condamne l'ex-président des Serbes de Bosnie Radovan Karadzic à 40 ans de prison en le reconnaissant notamment coupable de génocide pour son implication dans le massacre de Srebrenica de juillet 1995.

Le TPIY a reconnu Karadzic coupable de 10 des 11 chefs d'accusation auxquels il faisait face. Son avocat a déjà annoncé qu'il ferait appel de ce verdict,

Donnant lecture du verdict du procès-fleuve de l'ancien chef politique des Serbes de Bosnie, le président du tribunal, O-Gon Kwon, a déclaré que Karadzic était individuellement responsable du massacre de Srebrenica où 8000 musulmans - hommes et adolescents - ont été tués par des séparatistes bosno-serbes.

Le Tribunal a également reconnu Karadzic responsable des 43 mois de siège de Sarajevo au cours desquels 11 500 personnes sont mortes entre 1992 et 1995.

Selon le TPIY,  le siège de Sarajevo - au cours duquel les habitants de la ville ont été bombardés et visés par des tireurs embusqués - n'aurait pu se produire sans le soutien de Radovan Karadzic.

L'ancien président séparatiste serbe de Bosnie a également été jugé responsable de crimes contre l'humanité, mais pas de génocide, dans plusieurs municipalités de Bosnie.

Le Tribunal a estimé que les preuves de génocide en lien avec les meurtres commis contre les musulmans et les Croates de Bosnie dans les municipalités de l'ancienne république n'étaient pas suffisamment étayées.

La vérité « respectée »

Pour le procureur du TPIY,  le jugement tombé jeudi confirme que « justice a été rendue ».

« Des milliers de personnes sont venues ici raconter leurs expériences et courageusement confronter leurs persécuteurs. Avec cette condamnation, cette vérité a été respectée », a-t-il déclaré par voie de communiqué.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine