Retour

Rafael Nadal champion des Internationaux des États-Unis

Rafael Nadal a amélioré sa légende, dimanche après-midi, à Flushing Meadows. L'Espagnol a remporté un 16e titre en grand chelem en battant le Sud-Africain Kevin Anderson en finale des Internationaux des États-Unis.

Nadal l'a emporté en trois manches de 6-3, 6-3 et 6-4.

Le numéro un mondial se creuse ainsi une avance au sommet du classement de l'ATP.

Il s'agit pour lui d'un troisième triomphe aux Internationaux des États-Unis. Il a un rendement de 16-7 lors des matchs ultimes de tournois majeurs

L'Espagnol est principalement connu pour ses 10 titres sur la terre battue de Roland-Garros. Nadal s'était justement imposé au tournoi parisien plus tôt cette année.

« Personnellement, je trouve simplement incroyable ce qui m'est arrivé cette année, après quelques saisons avec des ennuis, des blessures et des passages où je ne jouais pas si bien », a dit Nadal.

Seul son rival de longue date Roger Federer a soulevé plus de grands trophées, soit 19. Le Suisse a ajouté deux consécrations du genre cette année, après une disette de cinq ans.

Classé 32e au monde, Anderson s'est distingué avec 10 as, contre un, mais il reste sans victoire en cinq duels contre Nadal.

« Nous avons le même âge, mais j'ai l'impression de t'avoir vu joué pendant toute ma vie (Nadal), a affirmé Anderson, né moins d'un mois avant le Majorquin. Tu as vraiment été une idole pour moi. Et c'est dur de t'affronter. Tu l'as montré encore une fois. »

Dans les statistiques plus importantes, l'Espagnol a toutefois eu le dessus. Il a notamment brisé le service de son adversaire à six reprises.

Mené deux manches à zéro après un peu moins de deux heures de jeu, Anderson s'est encore plus compliqué la tâche en cédant d'entrée son service après une série de quatre fautes directes.

En servant pour le match à 5-4 en troisième manche, Nadal a mis fin au duel après 2 h et 27 min de jeu.

Plus d'articles

Commentaires