Retour

Ratio patients-infirmière : le ministre Barrette met sur pied des projets pilotes

Au terme d'une deuxième rencontre au sommet avec la Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ), le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a annoncé mardi la mise en place de 16 projets pilotes, c'est-à-dire un dans chacune des régions administratives du Québec, afin de déterminer les meilleurs ratios « patients-infirmière » en fonction des secteurs et des domaines d'intervention.

M. Barrette a été en mesure de fournir quelques détails en lien avec la mise en place des projets pilotes. Ainsi, il aura cinq de ces « projets ratios » dans le réseau des centres d'hébergement de soins de longue durée (CHSLD), cinq projets en médecine et cinq autres en chirurgie.

Le ministre et la FIQ se rencontreront à nouveau la semaine prochaine, cette fois pour identifier les hôpitaux et les CHSLD qui deviendront les hôtes de ces projets pilotes. Le choix se fera avec l'aide d'un comité indépendant.

Les projets pilotes, qui commenceraient trois semaines plus tard, seraient ensuite soumis à des évaluations qui pourraient s'étaler sur un, deux, voire cinq mois, selon le secteur. À terme, les infirmières pourront évoluer avec de « nouveaux ratios », mieux adaptés aux besoins, a promis le ministre Barrette sans fixer d'échéance.

Le ministre s'est également montré favorable à l'élimination des heures supplémentaires obligatoires pour les infirmières travaillant à temps plein.

Gaétan Barrette a toutefois précisé que cette question n'était pas seulement de son ressort, puisqu'elle devait se régler par des « négociations locales ». Il a remis à la FIQ une liste de vis-à-vis dans les établissements de santé avec qui le syndicat, qui représente 75 000 membres, pourrait négocier.

« Contrairement à ce que les gens pensent, je ne peux pas intervenir. Je peux mettre des conditions qui vont faire que la négociation va se faire convenablement pour tout le monde, mais je ne peux pas m'impliquer personnellement », a-t-il expliqué.

Une rencontre « positive »

Le ministre s'est réjoui de l'issue des discussions. Sa rencontre avec Nancy Bédard, présidente de la FIQ, a été « très positive », a-t-il dit.

Mme Bédard s'est aussi montrée satisfaite des échanges. La révision à la baisse des ratios est un enjeu fondamental pour régler la crise actuelle de la surcharge de travail des infirmières, croit-elle.

« C'est un grand pas sur les ratios. On ressort avec un engagement de faire des projets ratios dans 16 régions du Québec. On se revoit la semaine prochaine pour déterminer les endroits. C’est positif. Le ministre lance un message qu’il comprend que les ratios patients étaient prioritaires », a-t-elle indiqué.

Plus tôt aujourd'hui, Gaétan Barrette avait en effet insisté pour dire que le ratio patients-infirmière était l'une de ses priorités, mais il avait refusé net d'envisager la mise en place d'une loi spécifique sur la question. Le ministre a laissé entendre qu'une telle loi n'était pas réaliste.

« Est-il possible d’écrire dans une loi un ratio qu’on aura dans un hôpital pédiatrique versus un hôpital d’adultes? Non », a-t-il avancé à titre d'exemple.

La présidente de la FIQ a aussi salué l'ouverture du ministre sur la question de l'ajout de ressources dans le réseau puisque, pour soutenir l'ajustement des ratios, il faudra vraisemblablement embaucher plus d'infirmières et de préposés aux bénéficiaires.

« Le ministre s’est fait rassurant. Le message de [Gaétan] Barrette aujourd’hui, c'était : « Je suis convaincu que le Trésor va mettre les sommes nécessaires ».

Plus d'articles