Retour

Récits commandités de Facebook : la Cour suprême entendra la cause

Ce sera finalement au plus haut tribunal du Canada de décider si un recours collectif peut être lancé contre Facebook et ses « récits commandités », des publicités qui utilisaient les noms et photos d'abonnés, souvent à leur insu.

La Cour suprême du Canada a annoncé, jeudi, qu'elle entendrait l'appel de l'instigatrice du recours collectif, la Vancouvéroise Deborah « Debbie » Douez. Celle-ci avait obtenu gain de cause en mai 2014, mais l'avait perdu l'année suivante quand Facebook avait fait appel.

En juin 2015, la Cour d'appel de la Colombie-Britannique s'est rendue aux arguments de Facebook voulant que tout litige doive être résolu devant un tribunal du comté de Santa Clara, en Californie, en vertu des conditions d'utilisation que doivent accepter les membres de Facebook.

Avec son programme de récits commandités, des entreprises payaient Facebook pour que lorsqu'un abonné cliquait "J'aime" à leur page, cela soit visible des amis de l'abonné. Le réseau social a depuis mis la hache dans son programme.

Dans une cause similaire aux États-Unis en 2013, un juge a approuvé une entente en vertu de laquelle Facebook devait verser 20 millions de dollars.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine