Retour

Régimes de retraite publics : augmenter ou non les cotisations?

L'avenir des régimes de retraite publics sera au coeur des discussions des ministres des Finances qui se rencontreront à Vancouver. Les représentants tenteront de parvenir à un accord pour bonifier le Régime de pensions du Canada. L'ampleur à accorder à cette bonification est toutefois loin de faire l'unanimité au pays.

Un texte de Raphaël Bouvier-Auclair

Envoi de messages et multiples coups de téléphone. De l'aveu même du ministre ontarien des Finances, Charles Sousa, les efforts ont été nombreux récemment afin de parvenir à une entente avec ses collègues au sujet des régimes de retraite.

Son gouvernement milite activement pour une augmentation importante des cotisations des employeurs et des travailleurs.

Depuis longtemps, la première ministre ontarienne, Kathleen Wynne, réclame une augmentation importante des cotisations, à la fois des travailleurs et des employeurs, pour permettre de meilleures prestations pour les retraités.

En ce moment, les prestations mensuelles vont de quelques centaines de dollars à un peu plus de 1000 $. En Ontario, les deux tiers des travailleurs n'ont pas accès à un régime de retraite en lien avec leur emploi.

En cas d'échec des négociations, l'Ontario est en train de développer un régime complémentaire. Tant la première ministre que son ministre des Finances se sont montrés ouverts à l'idée d'abandonner ce projet si le régime fédéral est bonifié de manière « satisfaisante ».

Une idée loin de faire l'unanimité

Plusieurs syndicats appuient la demande de l'Ontario pour une bonification du Régime de pensions du Canada, mais elle est la seule province à militer pour des changements aussi importants.

De nombreux gouvernements croient que le contexte économique n'est pas favorable pour exiger plus de cotisations, à la fois aux travailleurs, mais aussi aux entreprises.

Le Québec dispose de son propre système, le Régime de rentes du Québec, mais est tout de même consulté sur la question des pensions.

Québec ne s'oppose pas à une bonification du régime, mais estime qu'elle doit se faire de manière ciblée et modérée.

En décembre dernier, les ministres des Finances du fédéral et des provinces et territoires s'étaient entendus pour parvenir à un accord sur la question des régimes de retraite dans une période d'un an.

Ils pourraient s'entendre sur un plan de base dès cette semaine.

Un sujet de débat aux Communes

L'augmentation possible des cotisations aux régimes de retraite publics a été au coeur des débats la semaine dernière à la Chambre des communes.

Si le NPD demande au gouvernement Trudeau d'agir pour assurer de meilleures prestations aux retraités canadiens, les conservateurs dénoncent une éventuelle augmentation des cotisations et l'effet qu'elle pourrait avoir pour les petites et moyennes entreprises.

La Fédération canadienne de l'entreprise indépendante craint aussi une hausse trop élevée des cotisations.

Le ministre des Finances Bill Morneau reste vague sur ses intentions exactes, mais parle de collaboration.

Et ailleurs dans le monde?

Voici quelques exemples de taux de cotisation aux régimes de retraite publics dans le monde. Les chiffres ont été recueillis par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine