Retour

Regina : les Goforth coupables devant la justice

À Regina, des jurés ont déclaré Tammy Goforth coupable de meurtre au second degré à la suite de la mort d'une fillette de 4 ans dont elle avait la garde.

Les 12 jurées ont statué que son conjoint, Kevin Goforth, n'était pas coupable de meurtre au second degré, mais ils ont retenu l'accusation d'homicide involontaire contre lui.

Le couple a par ailleurs été déclaré coupable de lésions corporelles envers une fillette de 2 ans, la soeur de celle qui est décédée, dont ils avaient aussi la garde.

Selon l'énoncé des faits, la fillette de 4 ans est morte d'une commotion cérébrale après un arrêt cardiaque sous l'effet de malnutrition et de déshydratation. Son cœur s'est arrêté le 31 juillet 2012 et elle est décédée le 2 août.

Les arguments de la Couronne

Lors des plaidoiries finales, la Couronne a tenté de démontrer au jury que le couple a délaissé les deux jeunes filles et les a affamées volontairement.

Plusieurs objets qui auraient pu servir à attacher les jeunes filles, comme du ruban adhésif et des vêtements, ont aussi été présentés au jury lors du procès. Des traces d'ADN des jeunes filles ont été retrouvées sur certains de ces objets, confirment des experts qui ont témoigné.

De nombreuses photos des fillettes à leur arrivée à l'hôpital en 2012 ont été analysées au cours du procès. « Les filles n'avaient que la peau sur les os », ont clamé la Couronne et des témoins à plusieurs reprises.

Les arguments de la défense

De son côté, la défense a tenté de discréditer plusieurs témoins du procès, dont une travailleuse sociale qui s'est occupée du dossier des deux fillettes. Elle a notamment essayé de démontrer que l'employée de la province a simplement déposé les jeunes filles chez les Goforth, et qu'elle a laissé tomber la famille sans effectuer de suivi ni apporter de soutien à la famille.

La défense avance également que les fillettes avaient des problèmes pour s'alimenter correctement et que le terme « malnutrition » ne signifie pas nécessairement que le couple Goforth les a mal nourris. Les deux sœurs n'ont jamais manqué de nourriture, clame la défense.

Vingt témoins ont été entendus dans ce procès qui a duré trois semaines. Une forte présence policière était en place à la Cour du Banc de la Reine de Regina durant le procès.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine