Retour

Rencontre entre les Innus et Québec : satisfaction et prudence

Les membres de la communauté innue de Natashquan sont satisfaits de leur rencontre de mercredi avec le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand, et le ministre des Affaires autochtones, Geoffrey Kelley.

La rencontre avait été planifiée à la suite de la levée de la barricade au chantier du complexe hydroélectrique de la Romaine la semaine dernière.

Les deux parties se sont rencontrées pendant plus de cinq heures. Elles ont alors convenu de mettre sur pied un processus qui devra, à court et moyen termes, trouver des règlements aux litiges qui les opposent.

Par voie de communiqué, le Chef innu de Natashquan, Rodrigue Wapistan se dit satisfait de cet avancement, mais il demeure toutefois prudent pour la suite des choses.

Le ministre des Affaires autochtones a, pour sa part, qualifié la rencontre de « cordiale et constructive » même s'il admet que rien n'est réglé.

Création de comités communs

Les deux parties ont convenu de créer des comités communs pour étudier les problèmes soulevés et décriés par la nation innue. Voici des points qui seront abordés :

  • contamination au mercure de certains cours d'eau;
  • octroi de contrats additionnels de déboisement;
  • intimidation des travailleurs innus sur les chantiers nord-côtiers.

D'après le ministre Arcand, il faut faire preuve de patience dans ce dossier. « Le dialogue entre nations, c'est un dialogue qui est beaucoup plus long en général et c'est un peu normal qu'il en soit ainsi », mentionne-t-il.

Il souligne également avoir des solutions à proposer à la communauté innue.

Le président-directeur général d'Hydro-Québec, Éric Martel, s'est engagé, quant à lui, à rencontrer les représentants innus de Natashquan afin d'améliorer le dialogue entre la société d'État et la communauté.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


10 domaines où les robots sont indispensables





Rabais de la semaine