Retour

Réseau express métropolitain : les chiffres complets

La mise à jour du projet du REM, renommé Réseau express métropolitain, mérite des clarifications. Les décideurs publics gagneraient à nous donner tous les chiffres, dans chacune de leur présentation. Par souci de transparence.

Un texte de Gérald Fillion

Ainsi, le projet du REM ne coûtera pas 1,283 milliard de dollars au gouvernement du Québec, comme indiqué dans les documents officiels et répété ad nauseam. Le vrai coût sera d’au moins 2,691 milliards en comprenant toutes les contributions supplémentaires annoncées par le gouvernement du Québec depuis la première présentation du projet.

Même si Québec assume près de 40 % du projet dans la réalité, le gouvernement a accepté de céder sa part à la Caisse de dépôt sur les premiers 8 % de rendement. Ottawa fait de même.

Par ailleurs, le coût du projet dévoilé par la Caisse est maintenant de 6,317 milliards, en incluant la contribution de l’institution, celles de Québec et d'Ottawa, la compensation de la plus-value foncière et la contribution à l’électrification d’Hydro-Québec.

Mais en ajoutant la contribution supplémentaire à l’exploitation, annoncée dans le budget 2017-2018, ainsi que les sommes prévues pour les utilités publiques, la décontamination et les infrastructures connexes, on arrive alors à 6,924 milliards.

À cela s’ajoutent des contributions municipales prévues : 30 millions, ainsi qu’un montant annoncé dans le dernier budget du Québec, de 23,5 millions en 2022-23.

C’est important de diffuser clairement tous les chiffres pour comprendre les coûts réels du projet. La Caisse devrait également diffuser sa structure de tarifs pour comprendre l’apport des utilisateurs et évaluer si des contributions supplémentaires seront demandées aux municipalités et au gouvernement du Québec.

Plus d'articles

Commentaires