Retour

Restes d'orignaux suspendus : les Innus de Pessamit s'insurgent du traitement à leur égard

Le Conseil des Innus de Pessamit s'indigne du traitement qui leur est réservé dans le dossier du possible acte de braconnage au nord de Forestville. « Les allégations diffamatoires à l'égard des Innus de Pessamit [...] font en sort que c'est toute la communauté de Pessamit qui se lève aujourd'hui pour dire : Ça suffit! », s'est exclamé le Conseil, par voie de communiqué.

Un texte de Jean-Louis Bordeleau

Le chef René Simon qualifie de « geste haineux » l'exposition de restes d'orignaux disséqués sur une pancarte annonçant le territoire autochtone de Nitassinan.

Selon lui, le but de ce geste était de blâmer les Innus « de se livrer à des pratiques répréhensibles ». Cette pratique constitue à ses yeux « un manque de respect » qui « n'est pas dans les valeurs traditionnelles des Innus ».

Le chef lance également un appel un calme. « J'invite la population de la région ainsi que les membres de ma communauté à ne pas répondre à l'inacceptable par d'autres gestes inacceptables. »

Le Conseil a également réitéré sa collaboration avec la Direction de la protection de la faune dans l'enquête.

Avec les informations d'Olivier Roy Martin

Plus d'articles