Dix mois après une histoire qui avait fasciné la planète sport pendant les Jeux olympiques de Rio, le vedette de la natation américaine Ryan Lochte est revenu à la compétition. Il purgeait une suspension pour avoir inventer une histoire d'agression dans la ville brésilienne.

Le multiple champion olympique et du monde a terminé 5e du 100 m dos lors de l'US Open, une compétition annuelle organisée cette fois à New York.

« C'est un bon point de départ », a commenté l'Américain, auteur d'un chrono de 55 sec 16/100. Son record personnel, réalisé en 2006, est 49,99 s. « C'est ce que je voulais faire en venant à cette rencontre. »

Ivre, à Rio, il avait affirmé avoir été braqué par de faux policiers alors que les lui et des coéquipiers avaient en fait uriné sur les murs d'une station-service. Lochte veut maintenant revenir au sommet, et il a assuré à sa fédération être prêt à se battre pour y arriver.

Le grand rival de Michael Phelps a les yeux rivés sur les Jeux olympiques de 2020, à Tokyo.

« L'une des choses les plus importantes que j'ai apprises pendant cette année, c'est que je suis un combattant. Je me relèverai toujours. Et je suis de retour », a assuré le sextuple champion olympique.

Lochte a connu une année en montagnes russes : jugé négativement par l'opinion publique, il a avoué avoir considéré le suicide, mais s'est finalement fixé de nouveaux objectifs pour passer à travers cette épreuve. Il est d'ailleurs père depuis deux mois. La procédure judiciaire le visant a aussi été abandonnée en juillet.

« Avant, c'était seulement moi et ma nage, et ce que je voulais accomplir. Mais maintenant j'ai un objectif complètement nouveau, une nouvelle dynamique dans l'eau, a ajouté Lochte. Je ne me suis jamais senti comme ça, ma perspective de vie a complètement changé. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine