Retour

Retour à la maison possible pour d'autres résidents touchés par les feux de forêt

Des résidents de la Colombie-Britannique ayant dû quitter leurs domiciles à cause des feux de forêt sont maintenant autorisés à rentrer chez eux, mais doivent rester sur un pied d'alerte.

Plusieurs centaines de propriétés situées près de Princeton, dans le sud de l'Okanagan, ainsi que dans le secteur rural au nord de Williams Lake, dans la région de Cariboo, sont désormais jugées sûres, ont fait savoir les autorités, samedi.

Les résidents du district de 100 Mile House ont aussi été autorisés à rentrer chez eux.

« Bien que les résidents sont en mesure de revenir à 100 Mile House et dans les alentours, des endroits avoisinants restent sous ordre d'évacuation », a précisé un communiqué des autorités locales. Elles rappellent également que la qualité de l'air reste faible, et que les personnes avec des problèmes respiratoires et des enfants, ainsi que celles âgées, devraient en tenir compte.

Par ailleurs, les autorités soulignent qu'en raison du manque de services, les résidents souhaitant revenir doivent s'équiper de produits de première nécessité, y compris les prescriptions médicales. Il leur est aussi demandé de faire le plein d'essence.

Davantage d'aide

Ottawa a aussi fait savoir samedi qu'il donnera à la Croix-Rouge canadienne un montant égal à celui versé par la Colombie-Britannique.

La Croix-Rouge distribue actuellement l'aide de la province aux personnes évacuées. Chaque ménage est éligible, au maximum, à trois versements de 600 $. Le montant total de l'aide dépendra du nombre de foyers touchés.

Le premier ministre Justin Trudeau doit visiter la Colombie-Britannique au cours des prochains jours. Environ 43 000 personnes sont toujours évacuées.

Carte des feux en activité en Colombie-Britannique :

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine