Retour

Retour triomphal dans l’octogone pour Georges St-Pierre

Le Québécois Georges St-Pierre a réussi son pari. À 36 ans et après quatre ans d'absence, celui qu'on surnomme GSP est de retour au sommet des arts martiaux mixtes.

Georges St-Pierre (26-2) a battu le champion en titre des poids moyens, le Britannique Michael Bisping (30-8), et s’est ainsi emparé ainsi de sa ceinture, samedi soir, au Madison Square Garden, lors de l’UFC 217.

St-Pierre a sonné son adversaire avec une puissante droite au troisième round et le Britannique s'est retouvé par terre. Après une rafale de nombreux autres coups, le Québécois a forcé Bisping à abandonner grâce à un étranglement arrière à 4:23 du round.

« J’ai accepté ce combat pour me donner un défi et je suis honoré d’être champion une fois de plus », a dit le sympathique athlète originaire de Saint-Isidore après le duel.

À chaque round, St-Pierre a amené son adversaire au sol, mais lors des deux premiers Bisping a su être capable de s’extirper de la situation pour se remettre sur ses pieds.

En essuyant le sang sur son front, GSP a ensuite déclaré : « Je n’ai pas de mots dans ma bouche en ce moment, je réalise un rêve ».

De 2008 à 2013, St-Pierre avait obtenu puis défendu à neuf reprises la ceinture de champion des poids mi-moyens.

Il devient de cette façon seulement le quatrième combattant de l’histoire à obtenir des titres dans deux divisions de poids différentes. Les trois autres à avoir réussi cet exploit sont Randy Couture, B.J. Penn et Conor McGregor.

GSP égale du même coup le record de Bisping pour le nombre de victoires en UFC avec 20.

La semaine dernière lors d’une disponibilité médiatique, GSP avait affirmé : « Le monde dit qu’on ne peut pas se réinventer. Je vais lui montrer que c’est possible et après ça, je vous dirai comment j’ai fait ».

Il devra désormais expliquer sa plus récente réussite.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine