Retour

Rio Tinto et Alcoa s'unissent pour produire l'aluminium le plus vert au monde

Rio Tinto et Alcoa lancent le premier procédé de fabrication de l'aluminium sans émission de carbone au monde. Les premiers ministres Justin Trudeau et Philippe Couillard, de même qu'un dirigeant de la compagnie Apple, étaient à Saguenay jeudi pour annoncer ce projet qui représente des investissements totaux de 558 millions de dollars.

Un texte de Roxanne Simard

Cette technologie d'électrolyse de l'aluminium produit de l’oxygène et élimine toutes les émissions directes de gaz à effet de serre (GES) générées par le procédé d'électrolyse classique. Une méthode de fabrication révolutionnaire, selon les multinationales, qui ont dévoilé leur projet jeudi à l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC).

Pour commercialiser ce nouveau procédé, Alcoa et Rio Tinto forment l’entreprise Elysis, dont le siège social sera à Montréal. L’objectif est de mettre en vente cette technologie à compter de 2024.

Au Canada, cette technologie pourrait permettre d'éliminer jusqu'à 6,5 millions de tonnes métriques de GES.

La compagnie Apple prend aussi part au projet. En plus d'apporter un soutien technique, elle facilitera la collaboration entre les deux multinationales.

188 M$ pour la phase un du projet

Un investissement combiné de 188 millions de dollars sera fourni par Rio Tinto, Alcoa, Apple et les deux gouvernements.

« Pour appuyer le projet, le gouvernement du Canada versera une contribution remboursable de 60 millions de dollars », a expliqué Justin Trudeau.

De son côté, Québec investit également 60 millions de dollars, dont 40 millions devront être remboursés. Les Québécois détiendront donc environ 4 % d’Elysis.

De son côté, Apple contribue à la hauteur de 13 millions de dollars pour la première phase du projet.

Une centaine de personnes travailleront pour cette nouvelle coentreprise qui pourrait créer plus de 1000 emplois d’ici 2030. Les travaux en liens avec la commercialisation seront réalisés au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Depuis quelques années déjà, Rio Tinto met de l’avant les qualités environnementales de sa production d’aluminium au Canada, qui utilise l’hydroélectricité comme source d’énergie principale.

Plus d'articles