Le Suisse Roger Federer a remporté son 18e titre de grand chelem aux Internationaux d'Australie, à l'âge de 35 ans. Il a battu l'Espagnol Rafael Nadal en cinq manches de 6-4, 3-6, 6-1, 3-6 et 6-3, dimanche en finale à Melbourne.

Federer s'était arrêté pendant six mois l'an dernier pour soigner une blessure à un genou et jouait son premier tournoi officiel de la saison, avec la tête de série numéro 17 conforme à son 17e rang au classement de l’ATP.

Il n'avait plus gagné de tournoi majeur depuis Wimbledon en 2012.

« Contre Rafa, c'est toujours épique, a indiqué Federer en entrevue à la télévision. Cette victoire est très importante pour moi, parce qu'il m'a causé beaucoup de problèmes au cours des années.

Le tennis est un sport difficile, il n'y a pas de matchs nuls. S'il pouvait y en avoir, aujourd'hui, j'aurais été très heureux de pouvoir partager le match avec Rafa, sincèrement.

Roger Federer

Le finaliste a été tout aussi éloquent dans la défaite. « Félicitations à Roger, a dit Nadal. C'est incroyable la façon qu'il a joué, surtout après tant de temps sans être sur le circuit. Tu as travaillé fort pour gagner aujourd'hui. »

Nadal a lui aussi eu son lot de problèmes. Il a été en convalescence pendant deux mois pour soigner une blessure au poignet, et n'avait pas vraiment d'attentes à Melbourne. « C'était difficile de jouer sans être à 100 %. Je me suis vraiment battu pendant deux semaines. Aujourd'hui, c'était un grand match. Sans doute que Roger le méritait un peu plus que moi. »

C'est le cinquième titre du Suisse à Melbourne après 2004, 2006, 2007 et 2010.

Avec 18 titres majeurs, il améliore le record qu'il détenait déjà, devant Nadal et Pete Sampras (14).

Il n'avait plus battu l'Espagnol dans une finale de grand chelem depuis dix ans, à Wimbledon en 2007.

De plus, le Suisse avait auparavant perdu six des huit finales de tournois du grand chelem qui l'avaient opposé à Nadal.

Federer devient le deuxième joueur le plus âgé à remporter un tournoi majeur après l'Australien Ken Rosewall.

La finale a été à la hauteur de la légende de ces deux grands champions.

Federer a joué un tennis inspiré. Il a réussi un grand nombre de coups gagnants au prix aussi de nombreuses fautes.

La cinquième manche en particulier a été éblouissante. C'est Nadal, 9e mondial, qui a eu le premier bris pour mener 2-0 puis 3-1, mais c'est lui qui a fini par craquer. Le Suisse a gagné les cinq derniers jeux du match.

Federer n'a pas pu retenir quelques larmes juste après avoir mis fin au match.

La rencontre a duré 3 h 38.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine