Retour

Samsung chute en bourse après le rappel du Galaxy Note 7

Samsung Electronics a reculé à un plus bas de près de deux mois à la Bourse de Séoul lundi, contrecoup du rappel de son téléphone Galaxy Note 7 dont la batterie risque de prendre de feu.

Le titre a fini en baisse de 6,98 %, son plus fort recul en une séance depuis plus de quatre ans, pour revenir à son plus bas niveau depuis le 12 juillet.

Cette baisse correspond à une perte de capitalisation de quelque 19 milliards de dollars (16 000 milliards de wons) pour le géant sud-coréen de l'électronique grand public qui avait jusque-là plutôt bien résisté depuis qu'il avait lui-même pris l'initiative, le 2 septembre, de rappeler 2,5 millions de Galaxy Note 7.

Au total, sa valeur boursière a fondu d'environ 20 milliards de dollars depuis cette date.

Samsung Elec, le premier fabricant mondial de téléphones intelligents, a demandé samedi à tous les utilisateurs de Galaxy Note 7 d'éteindre immédiatement leur batterie et de retourner dès que possible les combinés à leur vendeur.

Dans la foulée, les autorités de régulation de plusieurs pays ont relayé la consigne et des compagnies aériennes ont commencé à diffuser des messages spéciaux demandant à leurs passagers d'éteindre spécifiquement ces téléphones.

« Certains pensaient que le Galaxy Note 7 serait le meilleur téléphone intelligent jamais conçu, mais il est possible qu'il reste dans les mémoires comme le pire », affirme Lee Seung-woo, analyste chez IBK Securities à Séoul.

Un effet à long terme ?

Avec ce rappel sans précédent, les spécialistes du secteur craignent une chute des ventes de Samsung et surtout un impact durable pour l'image du groupe, qui était en train de rétablir ses parts de marché face à Apple et à la concurrence chinoise.

Certains analystes estiment que le groupe pourrait perdre jusqu'à six millions de dollars (cinq milliards de wons) de ventes, en tenant compte des coûts liés au rappel.

Nomura a réduit d'un milliard de dollars (900 milliards de wons), à 3,65 milliards de dollars (3100 milliards), son estimation du bénéfice de la division de téléphonie mobile de Samsung au troisième trimestre. Cette division avait généré en 2015 un bénéfice d'exploitation de plus de 10 000 milliards de wons, soit 38 % du total du groupe.

« Même si Samsung équipe ses Note 7 de nouvelles batteries, il n'en vendra pas autant qu'il espérait », commente Greg Roh, analyste chez HMC Investment. « Et sur le long terme, il lui faudra beaucoup investir dans le marketing pour que ses futurs produits n'en souffrent pas. »

Samsung avait lancé en mars sa nouvelle gamme Galaxy S7 et comptait frapper fort en commercialisant le Note 7 le 19 août, un peu moins d'un mois avant la sortie du dernier iPhone d'Apple.

Le rappel a contraint le groupe sud-coréen à suspendre les ventes de son téléphone intelligent sur le marché américain, où il était vendu à près de 900 dollars, et à en reporter le lancement en Europe.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine