Retour

Santé : « rien n’a changé », selon la CAQ

EXCLUSIF – Dans une première publicité télévisée au printemps, la Coalition avenir Québec (CAQ) reprenait le slogan des libéraux « Ensemble, on fait avancer le Québec » pour le renverser et déclarer qu'ils font plutôt « reculer le Québec » depuis 15 ans. Le parti en remet maintenant avec une seconde publicité, cette fois-ci sur la santé.

Un texte de Mathieu Dion, correspondant parlementaire à Québec

Le coup de marketing débutera lundi, première journée du caucus des députés caquistes en vue de la rentrée parlementaire à Shawinigan. Le thème du jour portera d’ailleurs sur la santé.

Qualité des services, soins à domicile et temps d’attente aux urgences, tout y passe dans cette publicité à saveur électorale, malgré de récentes améliorations dans le réseau de la santé. Le ministre Gaétan Barrette déclarait, la semaine dernière, que la durée moyenne de séjour sur civière à l’urgence était désormais de 13,6 heures. « Quand on est arrivé en poste, on était à 17 heures. À chaque année, on a baissé. »

Le porte-parole de la CAQ en matière de santé, François Paradis, estime tout de même que les libéraux n’ont pas respecté leurs engagements. « Il y a 14 ans, on nous promettait un maximum, une cible de 12 heures d’attente. Il y a 14 ans. On n’est pas là », déplore-t-il.

Dans cette publicité, le chef François Legault brille par son absence, une fois de plus. « Je pense que monsieur Legault, dans son ouverture et dans son humilité, permet aussi aux membres de son équipe d’être identifiés, que les gens les reconnaissent et écoutent leurs valeurs, leur vision », explique M. Paradis.

Régine Laurent de la FIQ présente au caucus

Les députés de la CAQ seront appelés lundi à entendre la présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec, Régine Laurent.

Ce ne serait pas une candidature en vue. Elle y présentera plutôt sa vision du réseau de la santé.

Mardi, les caquistes discuteront d’économie.

Par ailleurs, le lieu choisi pour ce caucus présessionnel, Shawinigan, n’est pas anodin. Aux élections d’octobre 2018, la CAQ convoitera sérieusement la Mauricie, une région détenue par les libéraux.

Plus d'articles

Commentaires