Retour

Séries éliminatoires : les joueurs autochtones en quête de la Coupe Stanley

Les séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey ont commencé la semaine dernière, et sept joueurs autochtones tentent de remporter la Coupe Stanley pour leurs équipes respectives.

Deux d’entre eux, le gardien de but Carey Price et l’ailier Dwight King, jouent pour le Canadien de Montréal, qui essaie de gagner une 25e Coupe.

Les autres joueurs autochtones de la LNH qui sont dans des équipes qualifiées pour les séries sont Jordin Tootoo (Blackhawks de Chicago), Micheal Ferland (Flames de Calgary), Brandon Montour (Ducks d’Anaheim), Vern Fiddler (Predators de Nashville) et T.J. Oshie (Capitals de Washington).

Six de ces joueurs sont Canadiens et le dernier, T.J. Oshie, est Américain.

Voici les portraits des sept joueurs autochtones de la LNH.

CAREY PRICE – Il est né en 1987 à Anahim Lake, une petite communauté autochtone isolée de la Colombie-Britannique. Il est membre de la bande d’Ulkatcho et a aussi un héritage nuxalk et southern carrier. Il vient d’une lignée de chefs et de dirigeants autochtones. Sa mère, Lynda, a d’ailleurs été la première femme élue au conseil d’administration de l'Union des chefs indiens de la Colombie-Britannique.

Dès l’âge de 2 ans, Carey Price a appris à patiner sur la rivière proche de chez lui, car il n’y avait pas d’aréna intérieur ni de programme de hockey à Anahim Lake. À 9 ans, il a commencé à jouer au hockey mineur en se rendant à 640 kilomètres de chez lui, trois fois par semaine, pour se rendre à l’aréna le plus proche, à Williams Lake.

Il a été le premier choix (5e) du Canadien de Montréal lors du repêchage de la LNH, en 2005. Il a battu plusieurs records et remporté plusieurs prix depuis le début de son impressionnante carrière, notamment le Trophée Hart en 2015. Son rêve ultime est évidemment de gagner la Coupe Stanley. Le Canadien affronte les Rangers de New York dans le premier tour des séries éliminatoires.

DWIGHT KING – Dwight King est un Métis né en 1989 à Meadow Lake, en Saskatchewan. C'est le frère d’un autre joueur de la LNH, D.J. King, qui est avec les Capitals de Washington. Les frères King ont joué au hockey junior avec les Beardy's Blackhawks, une équipe autochtone de la Saskatchewan. Il s’agit du premier et seul programme de hockey junior canadien géré par une bande indienne.

Dwight King est le seul athlète autochtone dans les séries éliminatoires cette année à avoir déjà gagné une Coupe Stanley, en 2012 et en 2014, au moment où il jouait avec les Kings de Los Angeles. Le Canadien a mis le grappin sur l’ailier gauche en mars 2017.

JORDIN TOOTOO – Le premier Inuit à jouer dans la LNH est né en 1983 à Churchill, au Manitoba, d’une mère canado-ukrainienne et d’un père inuit. Jordin Tootoo a grandi à Rankin Inlet, au Nunavut, où il a appris le mode de vie traditionnel des Inuits, mais aussi à jouer au hockey.

Il a été repêché par les Predators de Nashville en 2001. Il a ensuite joué pour Détroit et le New Jersey avant de rejoindre les Blackhawks de Chicago cette année. Les Blackhawks se mesurent aux Predators de Nashville au tour initial des séries éliminatoires.

MICHEAL FERLAND – L’homme de 24 ans est né en 1992 à Swan River au Manitoba. Il est d’origine crie. Sa mère, qui l’a élevé seule, a dû se battre pour réaliser le rêve de son fils en demandant l’aide de la communauté et d’organismes de charité comme KidSport.

Micheal Ferland a été repêché par les Flames de Calgary en 2010. L’équipe affronte les Ducks d’Anaheim dans le premier tour des séries éliminatoires.

BRANDON MONTOUR – Il est né en 1994 et a grandi à Ohsweken dans la communauté de Six Nations of the Grand River, près de Brantford, en Ontario. Six nations iroquoises cohabitent dans cette réserve, qui est ainsi la plus grande du pays.

Brandon Montour a été repêché par les Ducks d’Anaheim en 2014. L’équipe tente de vaincre les Flames de Calgary dans la premier tour des séries éliminatoires.

VERN FIDDLER – Le Métis de 36 ans est né à Edmonton en 1980. Il a joué avec les Predators de Nashville pendant plusieurs années avant d’être échangé avec les Devils du New Jersey. Il est maintenant de retour avec les Predators, qui croisent le fer avec les Blackhawks au premier tour des séries.

T.J. OSHIE – T.J. Oshie est né en 1986 à Everett, dans l’État de Washington, aux États-Unis. Il est membre de la bande ojibwée de White Earth, située au nord-ouest du Minnesota. Son nom signifie « revenir à la maison » en ojibwé.

T.J.Oshie a été repêché en 2005 par les Blues de St Louis pour qui il a joué jusqu’en 2015. Il fait depuis partie des Capitals de Washington.

C'est l’une des vedettes de l’équipe qui est l’une des favorites pour les séries éliminatoires de cette année. L’équipe amorce les séries contre les Maple Leafs de Toronto.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine