Retour

Signalement de baleines mortes : les autorités vérifient les faits

Le ministère des Pêches et des Océans du Canada (MPO) reçoit toujours des signalements de baleines mortes et il évalue si ce sont de nouveaux cas ou des carcasses déjà connues qui continuent de dériver.

Jusqu’à présent, le MPO a confirmé la mort d’au moins six baleines noires de l’Atlantique Nord dans un secteur précis du golfe du Saint-Laurent, en juin.

Il a remorqué deux de ces carcasses sur un point isolé de la côte de l’Île-du-Prince-Édouard, près de Norway, pour y faire des autopsies. Le travail s’effectue avec le concours de plusieurs organismes, spécialistes des mammifères marins.

L’un de ces organismes, la Marine Animal Response Society, affirme que l’autopsie de la première carcasse, effectuée jeudi, a été un succès. Le groupe ajoute que l’autopsie de la seconde carcasse doit commencer vendredi matin au même endroit.

Les échantillons prélevés sont envoyés à des laboratoires aux fins d’analyse. Il pourrait s’écouler quelques semaines d’ici à ce qu’ils présentent leurs conclusions, estime le MPO.

Selon l’Aquarium de la Nouvelle-Angleterre, qui collabore aussi à l’opération menée par le MPO, l’une des carcasses était empêtrée dans de l’équipement de pêche au crabe, mais la cause de la mort dans ce cas comme dans les cinq autres n’est toujours pas confirmée. L'Aquarium ajoute que les autres carcasses ne montrent pas encore de signe d'empêtrement ou de collision avec des bateaux.

Les scientifiques qui effectuent les autopsies cherchent ce genre de marques ou de blessures sur les carcasses. Ils n'écartent pas non plus l'hypothèse que les baleines soient mortes d'un empoisonnement dû à des algues toxiques.

Élucider les causes de la mort subite d’un si grand nombre de baleines est une priorité pour le ministère des Pêches et des Océans. La baleine noire, aussi connue sous le nom de baleine franche, est une espèce menacée. Il n’en resterait que 500 dans le monde. Deux des six spécimens trouvés morts étaient des femelles, ce qui accentue la gravité de la situation pour la reproduction de l’espèce.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine