Retour

Six présumés recruteurs de l'EI arrêtés à Saint-Pétersbourg

À Saint-Pétersbourg, en Russie, les autorités ont arrêté six ressortissants de pays d'Asie centrale soupçonnés de recruter des « terroristes ». Ces arrestations ne seraient pas liées à l'attentat survenu lundi dans le métro de la ville.

Le comité chargé de l’enquête a précisé que ces individus se mobilisaient dans le but de « perpétrer des crimes à visée terroriste ».

Les autorités ont ajouté que ces personnes auraient cherché à solliciter des immigrants d’Asie centrale pour qu'ils se joignent au groupe armé État islamique et au Front Fatah al-Cham, l’ex-Front al-Nosra, affilié à Al-Qaïda.

Ces individus seraient actifs depuis novembre 2015.

Des ouvrages « islamistes et extrémistes » ont été trouvés au domicile des suspects.

Il s’agit des premières arrestations visant des « islamistes », depuis l’attentat survenu lundi à Saint-Pétersbourg, qui a fait 14 morts et une cinquantaine de blessés.

Toutefois, les autorités ont indiqué que ces six arrestations ne sont pas liées « pour le moment » au kamikaze du métro de Saint-Pétersbourg.

L’auteur présumé de l’attaque a été identifié par les autorités comme Akbarjon Djalilov, né au Kirghizstan en 1995. L’homme résidait en Russie depuis 2011 et possédait la nationalité russe, ont informé les autorités kirghizes.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine