Retour

Sony relance sa production de disques vinyle, 28 ans plus tard

Sony profite de la popularité des vinyles pour relancer sa production, 28 ans après l'avoir abandonnée. La fabrication des disques reprendra d'ici mars 2018 dans une usine de Shizuoka, au sud-ouest de Tokyo.

Le disque vinyle avait été supplanté par le CD et par le Mp3, mais il effectue un retour depuis quelques années un peu partout dans le monde. Au Japon, plusieurs magasins spécialisés en disques vinyle ont vu le jour et un seul fabricant, Toyokasei, en presse.

Pour la reprise de la production, Sony a contacté des anciens ingénieurs afin qu’ils transmettent leur savoir.

Michinori Mizuno, le PDG de Sony Music, affirme que « de nombreux jeunes achètent des titres qu'ils ont entendus en ligne, attirés par la qualité de son ».

Le catalogue sera composé de musique populaire japonaise et des disques récents à succès.

Depuis 2009, la production de disques vinyle a été multipliée par huit au Japon et a atteint 800 000 exemplaires en 2016, selon la Recording Industry Association of Japan (RIA).

Lors de la période de gloire du vinyle, le milieu des années 1970, elle atteignait près de 200 millions d’unités par année.

Le tourne-disque aussi

Pour battre la mesure, Technics (aujourd'hui propriété de Panasonic) a relancé la production de tourne-disques, qui était suspendue depuis 2010. Elle a lancé un nouveau design de ses appareils SP10 et, surtout, SL-1200.

Sony n’est pas en reste puisqu’elle a aussi commercialisé un nouveau modèle de tourne-disques.

Enfin, la firme Deloitte estime que le chiffre d’affaires du disque noir atteindra 1 milliard de dollars américains en 2017.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine