Retour

Soulagement mesuré des facteurs après les ententes de principe

Les ententes de principe conclues à Postes Canada sont un soulagement pour bien des facteurs. Les menaces de grève ou de lock-out sont écartées pour les deux prochaines années, soit la durée des conventions collectives négociées. Ils sont toutefois nombreux à dire qu'ils devront attendre de plus amples détails sur les ententes avant de crier victoire.

Un texte de Kim Roy-Grenier

Si les ententes ont permis de s'entendre sur de nombreux points, comme les augmentations salariales, les négociations devront se poursuivre quant à l'équité salariale entre les facteurs en milieu urbain et ceux en milieu rural ainsi que sur le maintien du régime de retraite à prestations déterminées pour l'ensemble des employés.

Une approche novatrice

Le professeur de gestion et de droit à l'Université d'Ottawa Gilles Levasseur souligne que les deux parties se sont donné le temps d'étudier ces deux questions pour trouver une solution négociée plutôt que d'utiliser une loi spéciale pour imposer une façon de régler le problème.

Il croit néanmoins que ce temps supplémentaire pour négocier n'est pas pour autant synonyme d'un assouplissement des positions des deux parties. « Les gens s'attendent à ce que le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes tienne le fort parce que c'est un syndicat puissant. S'ils ne sont pas capables de le faire et de protéger ce régime-là, les autres syndicats n'auront pas la force de se battre », résume-t-il.

Des négociations suivies de près

La présidente de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), Louise Chabot, abonde dans le même sens. « Un recul au niveau de cette négociation avec Postes Canada, ça pourrait venir créer un précédent qui pourrait mettre un enjeu sur nos prochaines négociations, dit-elle. On n'est jamais à l'abri de ça. »

La Fédération canadienne de l'entreprise indépendante déplore de son côté que les deux camps n'aient fait que reporter à plus tard les discussions sur le véritable enjeu : la situation financière de la société d'État.

Les membres du STTP devront se prononcer sur les ententes de principe au cours des prochaines semaines. Le comité de négociations a recommandé à l'unanimité à ses membres de les entériner.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une bulle gèle sous nos yeux





Concours!



Rabais de la semaine