Les problèmes de Ryan Lochte ne font que continuer. La compagnie de vêtements et accessoires Speedo a annoncé, lundi, la fin de sa collaboration de près de 10 ans avec le nageur américain. Ralph Lauren a suivi peu de temps après avec sa propre déclaration de fin de contrat. Une troisième compagnie, Syneron Candela, a aussi coupé les ponts.

« Nous ne pouvons pas tolérer un tel comportement, contraire aux valeurs soutenues par notre marque », a écrit Speedo dans un communiqué publié sur les médias sociaux.

Save The Children, une fondation en faveur des enfants au Brésil, recevra un don de 50 000 $ US (64 000 $ CA). 

Ralph Lauren a tout simplement mentionné que le contrat du nageur ne couvrait que les Jeux olympiques de Rio. Aucune nouvelle entente n'a été conclue.

« Nous tenons à ce que nos employés respectent des normes élevées, et nous attendons la même chose de nos partenaires d'affaires, a déclaré Syneron Candela. Nous souhaitons à Ryan le meilleur pour l'avenir et nous le remercions pour le temps qu'il a passé à soutenir notre marque. »

Lochte a avoué avoir menti aux autorités brésiliennes. Il avait affirmé avoir été victime, en compagnie de coéquipiers, d'un vol à main armée à Rio.

Airweave, une compagnie japonaise de matelas, lui a par contre réitéré son appui.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine