Retour

Stephen Harper le plus facebooké, Justin Trudeau le plus googlé

Si Stephen Harper s'avère le chef qui suscite le plus de discussions politiques sur Facebook à mi-parcours de la campagne, Justin Trudeau lui a damé le pion sur Google.

Un texte de Johanne Lapierre

En août, Stephen Harper était le chef de parti canadien le plus googlé dans 54 % des 338 circonscriptions au pays, selon la carte ci-dessous carte (en anglais) produite par l'entreprise. Mais dès la fin août, les recherches concernant le chef libéral ont connu une hausse marquée, si bien qu'il dépasse maintenant M. Harper lorsque l'on fait la moyenne des recherches des 30 derniers jours.

Pour regarder la carte sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Au cours de la dernière semaine, les recherches concernant M. Trudeau ont fait un bond de 15 %. Ce bond ne serait toutefois pas étranger au passage de Justin Trudeau en entrevue avec le chef d'antenne de la CBC, Peter Mansbridge.

Google a en effet ressorti les données de recherche en fonction des grandes entrevues accordées par chacun des chefs au journaliste, et l'effet est clairement plus marqué pour le jeune chef libéral.

Harper en tête sur Facebook

Sur Facebook, le chef Stephen Harper a largement dominé les discussions en août. Notons toutefois que les chiffres de l'analyse s'arrêtent ici au début de septembre.

Néanmoins, la tendance est lourde. Plus marquée au Canada, elle s'observe également au Québec.

Chaque jour, Facebook a mesuré, parmi les utilisateurs canadiens du réseau social discutant d'enjeux politiques, quel chef suscitait le plus de discussions. Au pays, au cours du dernier mois, de 65 à 82 % des utilisateurs canadiens de Facebook discutant de politique canadienne ont parlé du chef conservateur.

Pour Justin Trudeau, ces chiffres varient de 15 à 36 %. On observe des résultats semblables pour le chef néo-démocrate Thomas Mulcair (14 à 32 %).

L'étude devient intéressante lorsque l'on observe avec quels événements coïncident le plus les hausses et les baisses de discussions concernant chaque chef. On a, par exemple, discuté davantage de M. Harper lors de la reprise du procès de Mike Duffy, ou encore, lorsque des partisans conservateurs ont invectivé des journalistes lors d'un point de presse.

Du côté du chef libéral, on note une hausse des discussions lors de sa participation au défilé de la Fierté à Montréal (36 %). Quant à la chef du Parti vert, Elizabeth May, elle a soulevé l'intérêt sur Facebook lors du débat des chefs de Maclean's (28 %).

Différent au Québec?

Stephen Harper domine les discussions au Québec aussi, bien que le pourcentage d'utilisateurs discutant du chef conservateur oscille plutôt entre 42 % et 72 %.

Sans surprise, les discussions autour du chef bloquiste, Gilles Duceppe, sont plus élevées dans la province, bien qu'inférieures à celles portant sur les chefs néo-démocrate et libéral.

L'économie en tête

À l'instar de la tendance observée grâce à la Boussole électorale, l'économie est le sujet qui engendre le plus de discussions sur Facebook, suivi des questions de gouvernance. Les autres sujets suscitent un intérêt moindre, fluctuant au cours des jours.

Plus d'articles

Commentaires