Retour

Stephen Harper quittera la politique avant l'automne

L'ex-premier ministre Stephen Harper démissionnera de son poste de député de Calgary Heritage avant la reprise des travaux parlementaires de l'automne, affirme CBC, marquant du coup son retrait de la vie politique.

La nouvelle de sa démission, d'abord ébruitée par le Globe and Mail, survient à la veille du congrès du Parti conservateur, jeudi, à Vancouver. M. Harper doit y recevoir un hommage et y prononcer un discours.

Selon CBC, M. Harper aurait reçu de nombreuses offres d'emplois de compagnies américaines, dont une de la firme d'investissement KKR. Le quotidien torontois avance aussi qu'il pourrait s'impliquer dans la mise sur pied d'un institut de recherche portant sur les relations internationales.

Après sa défaite à l'élection fédérale de l'automne dernier, M. Harper a démissionné de ses fonctions de chef du Parti conservateur. Il s'est depuis emmuré dans le mutisme le plus complet.

Harper a transformé le paysage politique canadien

Stephen Harper a fait son entrée au Parlement canadien après avoir été élu député de Calgary-Ouest en 1993. Il portait alors les couleurs du Parti réformiste, dirigé par Preston Manning. Il a démissionné en janvier 1997 pour joindre la Coalition nationale des citoyens.

Pendant son absence, le Parti réformiste devient l'Alliance canadienne, dirigée par Stockwell Day. Après la démission de ce dernier, Stephen Harper brigue la direction du parti et en devient chef au printemps 2002.

Il se présente alors dans Calgary-Sud-Ouest la même année, où il est élu sans difficulté. Il sera ensuite réélu sans interruption dans cette circonscription, quelque peu modifiée en 2015 à la faveur d'un redécoupage électoral.

Stephen Harper s'applique alors à fusionner l'Alliance canadienne et le Parti progressiste-conservateur, qui formeront le Parti conservateur. Il prend la tête de ce nouveau parti, alors dans l'opposition.

En juin 2004, le nouveau parti perd les élections déclenchées par le nouveau premier ministre libéral Paul Martin. Ce dernier dirige cependant un gouvernement minoritaire, qui tombera un peu plus d'un an plus tard.

En janvier 2006, Stephen Harper remporte son pari et devient premier ministre du Canada, à la tête d'un gouvernement minoritaire. À l'élection de 2008, son parti remporte quelques sièges de plus, mais demeure minoritaire. 

En mai 2011, son parti remporte cependant la majorité, ce qui lui permettra de gouverner sans compromis pendant quatre ans, soit jusqu'à ce que les Canadiens le renvoient dans l'opposition le 19 octobre dernier.

M. Harper avait fait savoir le soir même qu'il quittait son poste de chef conservateur, tout en continuant de représenter Calgary Heritage.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine