Retour

Suicide au Toronto Star : une enquête indépendante réclamée

Le syndicat qui représente les employés de la salle des nouvelles du quotidien Toronto Star réclame une enquête indépendante sur les circonstances entourant le suicide d'une de ses journalistes.

Un texte de Nicolas Pham

Raveena Aulakh, 42 ans, employée du quotidien depuis 2008, s'est enlevé la vie la semaine dernière, a confirmé le journal. Le Star se serait alors abstenu de préparer un article sur le sujet, pour respecter les volontés de la journaliste. 

La rédactrice publique du quotidien, Kathy English, vient toutefois de publier un article sur le sujet, expliquant que le syndicat Unifor, qui représente les employés, souhaite qu'une enquête indépendante soit déclenchée, et ce, même si la direction du Toronto Star a déjà mené une enquête interne. 

Relation inappropriée?

Selon Kathy English, Raveena Aulakh a fait parvenir plusieurs courriels révélateurs à des collègues peu de temps avant sa mort. Elle aurait fait mention dans ses messages de sa relation avec un éditeur du quotidien, Jon Filson.

La relation venait de prendre fin, et la journaliste « semblait avoir le coeur brisé », rapporte Kathy English. Raveena Aulakh aurait révélé, par ailleurs, que Filson entretenait une autre relation intime au travail, celle-là avec sa supérieure, Jane Davenport.

L'enquête interne, qui a été menée par le vice-président des ressources humaines, Brian Daly, et le directeur des relations de travail, Alan Bower, conclut que les politiques sur les relations entre les employés et sur les conflits d'intérêts « devaient être revues », toujours selon des informations obtenues par Kathy English. 

La direction tient toutefois à ce que les détails de l'enquête demeurent confidentiels.

Des cadres démis de leurs fonctions

Les cadres mis en cause dans les allégations de Raveena Aulakh ont été démis de leurs fonctions, à la suite de l'enquête interne du Toronto Star

La supérieure de Raveena Aulakh et de Jon Filson, l'éditrice principale Jane Davenport, a été réaffectée à un poste à l'extérieur de la salle des nouvelles, et Jon Filson ne travaille plus pour le Toronto Star.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine