Retour

Suicide : l'Association canadienne pour la santé mentale appelle à plus de vigilance

À l'occasion de la Journée mondiale de la prévention du suicide, l'Association canadienne pour la santé mentale souligne que la situation est particulièrement préoccupante en Saskatchewan en raison du plus haut taux de suicide au pays. Elle appelle à plus de vigilance pour reconnaître les signes précurseurs du suicide.

Une représentante de l'Association dans la province reconnaît que le taux de suicide chez les jeunes dans le nord de la Saskatchewan est inquiétant.

Donna Bowyer souligne un autre taux alarmant, celui des hommes dans la quarantaine et la cinquantaine, qui serait très élevé dans la province.

Mme Bowyer dit que les effets d’un suicide sur l'entourage immédiat d'un individu peuvent être très importants et qu’il est très difficile d’en guérir complètement.

Elle ajoute que la prévention doit se faire chaque jour et appelle par ailleurs à une stratégie provinciale du suicide afin que chaque personne puisse bénéficier d’une aide en cas de besoin pour elle ou pour ses proches.

Mme Bowyer reconnaît qu’une personne avoue difficilement qu’elle a des pensées suicidaires, ce qui rend la prévention encore plus difficile.

Elle dit que, si on parle à une personne et qu'on a l'impression que quelque chose ne va pas, il faut poser des questions, et lui demander ce qu'elle ressent.

Selon la spécialiste, il faut suivre son instinct : si une personne a des pensées suicidaires, il faut tenter de lui venir en aide pour éviter d'avoir des regrets le reste de sa vie.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine