Retour

Suicides au Manitoba : « tu ne sais jamais quand tu vas croiser un enfant suspendu à un arbre »

Les tentatives de suicide sont si fréquentes dans le nord du Manitoba que les résidents se promènent avec des couteaux polyvalents afin de secourir des victimes potentielles, affirme une députée provinciale.

« C'est notre réalité cauchemardesque, dit la députée libérale de Kewatinook, Judy Klassen. Je me suis lancée en politique parce que j'en ai marre d'enterrer des membres de ma communauté qui sont morts de causes évitables. »

La députée libérale, qui représente le nord du Manitoba à l'Assemblée législative depuis le 19 avril, est originaire de la Première Nation St. Theresa Point, une petite communauté située à environ 500 km de Winnipeg.

Judy Klassen affirme avoir en sa possession un couteau polyvalent en tout temps, depuis que sa nièce a tenté de s'enlever la vie.

« Ma fille se promenait lorsqu'elle a aperçu sa cousine suspendue à un arbre. Personne n'avait d'outil pour couper la corde. Tout le monde essayait de la soulever pour qu'elle ne meure pas. »

Lors d'un discours présenté en chambre, Mme Klassen a imploré le gouvernement progressiste-conservateur de valoriser davantage les vies des Autochtones et de mettre en oeuvre un plan d'action pour améliorer les conditions de vie dans les réserves de la province. « C'est une question de s'assurer que les communautés aient accès aux ressources déjà disponibles ailleurs », explique-t-elle, citant en exemple le manque criant de services de soutien psychologique dans les communautés éloignées.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine