Retour

Suicides : l’état d’urgence depuis trois ans à Neskantaga

La ministre des Affaires autochtones et du Nord, Carolyn Bennett, s'est rendue dans la Première Nation de Neskantaga, dans le nord de l'Ontario, une communauté qui n'a pas d'eau potable depuis 20 ans et qui a déclaré l'état d'urgence en 2013 après une vague de suicides.

Le chef Wayne Moonias, affirme qu'il ne lèvera l'état d'urgence que lorsque les causes du problème seront résolues.

Selon lui, une adolescente de 14 ans de Neskantaga s'est suicidée au mois de janvier.

Carolyn Bennett doit se rendre à Attawapiskat lundi. La Première Nation a déclaré l'état d'urgence la semaine dernière après une vague de tentatives de suicide dans la communauté.

La ministre s'est aussi rendue vendredi à Pikangikum, où neuf personnes, dont trois enfants sont mortes dans un incendie fin mars.

L'ex-chef de Neskantaga, Peter Moonias, au cimetière de la petite communauté. Il se tient debout entre la tombe de son fils Dwayne et celle de sa petite-fille Alyssa qui se sont tous les deux enlevé la vie.

La petite-fille de Peter Moonias, Alyssa, s'est suicidée alors qu'elle n'avait que 16 ans.

La tombe de Dwayne Moonias qui s'est suicidé à l'âge de 29 ans laissant dans le deuil ses parents et une petite fille âgée de 2 ans.

Le seul magasin à Neskantaga. Le coût élevé des aliments pose un réel problème aux familles. Un simple pain tranché coûte environ 7 $ tandis que les bananes se vendent 8 $ /lb.

Une des maisons à Neskantaga. Malgré son état de détérioration, la maison est toujours habitée.

Le bois de chauffage est la source d'énergie utilisée par la plupart des habitants de Neskantaga.

Mary Sackanee nous montre l'état de sa maison. Le plancher de la salle de bain s'effondre après avoir été trop souvent inondé. Le bois est imbibé d'eau sale.

La maison de Mary Sackanee a deux chambres, mais l'une d'entre elles ne peut plus être utilisée en raison de la moisissure sur les murs. Le lit de sa petite-fille qui vit avec elle a été déménagé dans le corridor.

Deux meilleures amies : Tamara Slipperjack et Tamara Moonias. Elles ont perdu leur amie Kaileen, qui s'est suicidée il y a quelques mois. Elle avait 14 ans. Les adolescentes se sont promis de ne jamais s'enlever la vie malgré les difficultés.

Neskantaga compte à peine 350 habitants, dont de nombreux enfants. Le taux de natalité y est très élevé.

Tamara Moonias tenait à rappeler à la ministre Bennett le taux élevé de suicides dans sa communauté.

Tamara Moonias a parlé de suicide avec la ministre Carolyn Bennett. La jeune fille de 14 ans a avoué avoir pensé à s'enlever la vie.

Les habitants de Neskantaga réclament une nouvelle usine de traitement des eaux. La communauté n'a pas d'eau potable depuis plus de 20 ans. Le gouvernement fédéral a approuvé le financement de la première phase du projet.

Plusieurs jeunes de Neskantaga ont approché la ministre pour lui demander d'améliorer leur sort dans la réserve.

La ministre Carolyn Bennett s'est dite touchée par l'accueil qui lui a été réservé. Elle se dit heureuse d'avoir pu venir constater elle-même les conditions de vie des habitants de Neskantaga.

Perry Bellegarde, le chef national de l'Assemblé des Premières Nations a parlé du désespoir des peuples autochtones lors d'un discours devant la communauté lors du passage de la ministre.

Au menu lors de la réception : soupe à l'orignal, doré, le pain traditionnel bannock et ragoût d'orignal.

Plus d'articles

Commentaires