Retour

Surplus au rendez-vous à Québec, baisses d’impôts à venir

Décidément, le gouvernement du Québec ne cesse de cumuler les surplus budgétaires. Pour le seul mois de juin 2017, l'excédent s'est établi à 529 millions de dollars, dont 156 millions ont été versés au Fonds des générations, en vertu de la Loi sur l'équilibre budgétaire.

Un texte de Mathieu Dion, correspondant parlementaire à Québec

En plus de réduire la dette, le ministre des Finances, Carlos Leitao, a réitéré que cet argent permettra « d’alléger le fardeau fiscal » des contribuables et « d’améliorer le financement des services publics ».

De nouvelles baisses d'impôts devraient donc survenir à la prochaine mise à jour économique à l’automne ou au budget du printemps, le dernier avant l’élection d’octobre 2018. Le gouvernement libéral risque donc de se montrer généreux, même si M. Leitao n’a pas voulu s’avancer sur la forme que prendra cette réduction du fardeau fiscal.

À son caucus présessionnel la semaine dernière, la Coalition avenir Québec a demandé une baisse d’impôts de 1000 $ par famille dès cet automne. Au Parti québécois, on n’exige ni une baisse ni une hausse, mais plutôt que le gouvernement récupère l’argent des paradis fiscaux pour l’investir dans les services à la population.

« L’économie roule mieux »

Pour le premier trimestre, soit d’avril à juin 2017, le ministère des Finances fait état d’un solde budgétaire de 98 millions de dollars, ce qui tient compte d’un versement de 506 millions au Fonds des générations. Il y a un an, Québec avait plutôt accusé un déficit de 529 millions de dollars.

Cette augmentation des revenus de l’État québécois provient en bonne partie de l’impôt sur les sociétés, de l'impôt des particuliers, plus nombreux à travailler, et des taxes à la consommation. Carlos Leitao évoque également une reprise de la confiance et des investissements.

La croissance du produit intérieur brut était d’ailleurs de 2,9 % pendant les trois premiers mois de l’année financière, comparativement à 1,7 % au même moment en 2016.

Carlos Leitao prévoit toujours l’équilibre budgétaire pour l’année 2017-2018. Les conséquences des inondations du printemps au Québec et le conflit du bois d’œuvre avec les Américains pourraient avoir un impact négatif sur les finances publiques. Les dépenses gouvernementales, après des années de vaches maigres, seront également importantes au cours de la prochaine année, en éducation entre autres.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine