Retour

Taux directeur : la Banque du Canada ne bouge pas

La Banque du Canada laisse inchangé le taux cible du financement à un jour à 0,5 %. L'inflation a évolué conformément aux perspectives de la banque présentées dans le Rapport sur la politique monétaire de juillet.

L'inflation mesurée par l'IPC global reste près de la limite inférieure de la fourchette cible de la banque, en raison de la baisse des prix des produits énergétiques de consommation.

La croissance de l'économie mondiale a été un peu plus faible que prévu cette année, mais la dynamique laissant présager un redressement en 2016 et 2017 reste largement la même, a dit la banque centrale par voie de communiqué.

En 2016 et 2017, les effets positifs de la baisse des prix de l'énergie et des conditions financières généralement expansionnistes devraient être de plus en plus manifestes. Aux États-Unis, l'économie devrait continuer à croître à un rythme solide, la demande intérieure privée étant particulièrement vive, ce qui est important pour les exportations canadiennes.

Croissance en juillet de l'économie canadienne

L'économie canadienne a rebondi comme prévu en juillet. Les dépenses des ménages continuent à soutenir l'activité économique et devraient progresser à un rythme modéré au cours de la période de projection.

Toutefois, la baisse des prix du pétrole et d'autres produits de base observée depuis l'été a fait reculer davantage les termes de l'échange du pays et modère les investissements des entreprises et les exportations dans le secteur des ressources.

La banque prévoit que la croissance du PIB réel se situera à un peu plus de 1 % en 2015 avant de se raffermir pour s'établir à environ 2 % en 2016 et 2,5 % en 2017. La banque dit qu'on peut s'attendre à ce que l'économie canadienne tourne de nouveau à plein régime, et que l'inflation revienne à la cible de façon durable, vers le milieu de 2017.

Pour consulter ce graphique sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Plus d'articles

Commentaires