Retour

Tempête Alberto : des milliers de personnes évacuées en Floride

Des milliers de résidents de la Floride ont évacué leurs maisons, dimanche, alors que la tempête subtropicale Alberto s'intensifiait et se dirigeait vers le nord à travers le golfe du Mexique.

Selon les prévisions, Alberto pourrait provoquer d'importantes inondations qui risquent de mettre en danger la vie des résidents dans les États côtiers du sud du pays.

Le comté de Franklin, dans l’ouest de la Floride, a publié un avis d’évacuation obligatoire touchant 4200 résidences situées dans les îles barrières du golfe du Mexique.Du côté du comté de Taylor, un avis d’évacuation volontaire a été lancé pour les régions côtières.

La Floride, comme le Mississippi et l'Alabama, a déclaré l'état d'urgence plus tôt dans la journée. Le gouverneur de la Floride, Rick Scott, a indiqué que 5500 agents de la garde nationale de l'État étaient prêts à être déployés sur le terrain.

« Si des avis d’évacuation ont été annoncés dans votre communauté, ne les ignorez pas », a prévenu M. Scott sur son compte Twitter.

À 20 h HAE, dimanche, la tempête se situait à environ 165 kilomètres au sud d'Apalachicola, en Floride. Elle devrait toucher terre lundi, a déclaré le Centre national des ouragans (NHC) des États-Unis.

Le National Weather Service a mis en garde dimanche contre les crues subites qui pourraient survenir dans toute la zone séparant le Mississippi de la Caroline du Nord, où des millions de personnes résident.

Première tempête de la saison des ouragans cette année, Alberto s'accompagne de vents qui peuvent atteindre 105 km/h et de jusqu'à 30 cm de pluie par endroits, notamment dans la zone entre le Mississippi et l'ouest de la Géorgie, selon Centre national des ouragans.

De puissants vents et de fortes pluies sont donc attendus lundi.

La tempête devrait ensuite se déplacer dans la vallée du Tennessee, mardi et mercredi.

Préparation

Au Mississippi, les habitants font la file pour remplir des sacs de sable afin de limiter les dégâts en cas d’inondation.

Plusieurs plages populaires du golfe, notamment dans le comté de Baldwin en Alabama et dans le nord-ouest de la Floride, pourraient être frappées par des vagues allant jusqu’à 5,5 mètres.

Alberto cause déjà de fortes pluies dans l’ouest de Cuba et pourrait déclencher des glissements de terrain dans le pays, selon le Centre national des ouragans des États-Unis.

La tempête devrait freiner le début non officiel de la saison touristique aux États-Unis, généralement déclenchée par le Memorial Day, le dernier lundi du mois de mai.

Plus d'articles