Retour

Texas : polémique entourant l’arrestation d’une femme noire morte en détention

Les autorités texanes ont nié, mercredi, avoir manipulé des images publiées la veille montrant l'arrestation par un policier blanc d'une jeune femme noire, décédée quelques jours plus tard en prison.

Sandra Bland a été retrouvée pendue dans sa cellule le 13 juillet, trois jours après son incarcération. Elle avait passé la fin de semaine en détention pour avoir résisté à son arrestation et attaqué un policier.

L'enregistrement publié mardi par le département de Sécurité publique, capté à partir du tableau de bord du policier, montre l'agent Brian Encinia interceptant la femme pour avoir oublié d'utiliser son clignotant avant de changer de voie. On y voit notamment le policier brandir un pistolet Taser et sortir de force la femme de 28 ans de la voiture.

D'une durée de 52 minutes, la vidéo a été vue plus d'un million de fois sur YouTube avant d'être retirée.

Sur les médias sociaux, plusieurs personnes ont mis en doute la validité de la vidéo en évoquant la possibilité d'un montage. Certains passages de la vidéo sont inaudibles, alors que d'autres présentent de faux raccords (jump cuts).

Les autorités texanes se sont néanmoins défendues mercredi en expliquant que l'appareil a eu certaines difficultés en captant les images. Les autorités ont depuis publié une nouvelle version de la vidéo, écourtée de quelques minutes.

Cliquez ici pour consulter la vidéo sur votre appareil mobile.

La thèse du suicide remise en question

La diffusion des images de l'arrestation de Sandra Bland intervient en pleine polémique sur l'usage excessif de la force par la police aux États-Unis et sur les violences commises par des policiers blancs à l'égard de la population noire.

La famille refuse la thèse du suicide de Mme Bland, avancée par les autorités.

Une enquête a été confiée au procureur du district du comté de Waller pour déterminer les causes de son décès survenu en détention. Les preuves seront ensuite soumises à un grand jury. La Division des patrouilleurs du Texas et le FBI mènent aussi leurs enquêtes.

Le bureau du shérif du comté où s'est déroulée l'arrestation a affirmé à la presse locale que les policiers avaient tenté des manœuvres de réanimation sur le corps, mais que la détenue était déjà morte. Quatre-vingts minutes se sont écoulées entre la dernière ronde de surveillance et son décès.

Mme Bland aurait d'ailleurs confié lors de son premier interrogatoire qu'elle avait déjà fait une tentative de suicide au cours de l'année dernière, a indiqué le shérif Glenn Smith. Elle avait toutefois ajouté qu'elle ne se sentait pas dépressive à l'époque.

Originaire de l'Illinois, Sandra Bland était au Texas pour occuper un nouvel emploi. Active sur les médias sociaux au cours des derniers mois, elle a multiplié les publications sur le mouvement « Black Lives Matter », qui a pris de l'ampleur récemment après plusieurs bavures policières.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


10 domaines où les robots sont indispensables





Rabais de la semaine