Retour

Tilikum, le célèbre épaulard de Blackfish, est mort

L'orque Tilikum tenue pour responsable de la mort de trois personnes, dont celle d'un entraîneur à Victoria en 1992, est décédée au parc aquatique SeaWorld en Floride. L'animal était devenu mondialement célèbre après son apparition dans le documentaire Blackfish qui fustige la captivité et les spectacles d'orques.

« Tilikum avait et continuera d’avoir une place de choix dans les cœurs de la famille SeaWorld, ainsi dans ceux des millions de personnes qu’il a inspirés à travers le monde », a déclaré, par voie de communiqué, le président des parcs aquatiques Joel Manby.

SeaWorld n’a pas indiqué les causes de la mort de Tilikum, mais il souffrait de plusieurs problèmes de santé, dont une infection bactérienne chronique des poumons. Une nécropsie doit être réalisée prochainement, apprend-on dans le communiqué.

Père de 14 petits, Tilikum, dont l’âge a été estimé à 36 ans, aura été l’épaulard le plus prolifique au parc d’Orlando où il était arrivé il y a 25 ans. Mais c’est sans conteste la carrure de l’animal qui le démarquait de ses comparses : 6,7 mètres de long pour quelque 2400 kilogrammes.

« Une vie de malheurs »

Paul Spong, fondateur du centre de recherche OrcaLab au nord de l’île de Vancouver, a suivi Tilikum tout au long de son existence. Il accueille la nouvelle de sa mort avec un certain « soulagement ».

« Tilikum a été en captivité si longtemps. Je décrirais sa vie comme une vie de malheurs à bien des égards », commente-t-il.

L’épaulard est né au large des côtes islandaises, mais a rapidement été capturé et envoyé à l’ancien parc aquatique Sealand of the Pacific près de Victoria.

« Il a été, au début, gardé dans de terribles conditions, un tout petit bassin, pendant que ceux qui l’avaient attrapé essayaient de le vendre », se souvient Paul Spong.

Fin des programmes d’élevage à SeaWorld

C’est pendant son séjour à Sealand en 1992 que Tilikum et deux femelles épaulards ont été montrés du doigt après la noyade d’un entraîneur qui avait glissé dans leur bassin.

Le parc Sealand a rapidement fermé ses portes et Tilikim a été envoyé à SeaWorld en Floride. C’est là où, en 1999, un homme qui s’était introduit de nuit dans le parc a été retrouvé mort enveloppé par l’orque dans un bassin d’élevage.

Mais c’est la mort, en 2010, de l’entraîneuse Dawn Brancheau qui a véritablement scellé le destin des orques en captivité. Le drame s’est produit peu avant un spectacle, lorsque Tilikum a attrapé le bras de l’entraîneuse et l’a attirée au fond de l’eau. L’autopsie révélera une mort par noyade, mais aussi de multiples fractures.

En 2013, le documentaire Blackfish assène le coup fatal à SeaWorld et révèle au grand jour les pratiques d’élevage intensif des orques en captivité et la vie misérable de Tilikum.

La direction des parcs aquatiques a annoncé en mars 2016 l'arrêt de tous ses programmes d'élevage d'épaulards en captivité. La trentaine d'orques actuellement à leur charge seront les dernières élevées dans les bassins turquoise du parc.

Plus d'articles

Commentaires