La ville de Toronto ne se lancera pas dans la course à l'obtention des Jeux olympiques d'été de 2024, a confirmé Radio-Canada.

Le maire John Tory doit en faire l'annonce officiellement à 9 h 30 devant l'hôtel de ville. Il a refusé de commenter à son arrivée au travail ce matin. 

M. Tory aurait pris cette décision, faute d'avoir obtenu un engagement ferme de la part de la province et en raison d'un engagement mitigé de la part de commanditaires privés potentiels pour le financement d'un dossier de candidature, qui aurait coûté à lui seul au moins 50 millions de dollars.

C'est aujourd'hui la date butoir pour faire parvenir sa lettre d'intention au Comité international olympique (CIO). Los Angeles, Paris, Budapest, Hambourg et Rome sont déjà en lice.

Pas de consultations publiques

C'est à la suite des Jeux panaméricains, tenus à Toronto cet été, que le président du Comité olympique canadien, Marcel Aubut, a commencé à alimenter les discussions au sujet d'une potentielle candidature pour 2024.

Par la suite, le maire Tory a consulté des politiciens, des dirigeants sportifs et d'autres acteurs qui pourraient être impliqués dans l'organisation de Jeux olympiques.

Après une vague initiale d'enthousiasme, plusieurs ont exprimé des doutes au cours des dernières semaines à propos des implications d'une candidature olympique, surtout sur le plan financier.

Plusieurs conseillers municipaux ont émis des doutes sur les coûts d'une telle candidature et sur la tenue des JO, tandis que Mississauga, voisine de Toronto, a déclaré qu'elle n'appuierait pas une candidature de la Ville Reine. Plusieurs ont également dénoncé que toutes ces discussions se déroulaient dans le plus grand secret, le maire ayant refusé de mener des consultations publiques et d'organiser une réunion extraordinaire du conseil.

2028?

Les opposants au projet olympique ont applaudi son abandon, lundi, mais ont dit craindre que les mêmes inquiétudes ne refassent surface si la Ville décide de tenter sa chance dans l'avenir.

« Il semble que le maire Tory prendra la bonne décision en disant non, a déclaré Ann Harwood, du groupe NoTO2024. Mais dans l'avenir, nous encourageons le maire à honorer sa promesse de campagne, soit d'être transparent en toutes choses. »

Le président du Comité olympique canadien, Marcel Aubut, a évoqué dans le passé la possibilité d'une candidature pour les Jeux de 2028, si Toronto devait se désister pour 2024.

Toronto a soumis sans succès sa candidature pour les Olympiques de 1996 et 2008. Le maire Tory a déjà dit qu'il ne voulait pas se trouver à la tête d'une troisième tentative infructueuse. 

La ville de Los Angeles estime qu'organiser les Jeux coûterait 6 milliards de dollars américains qui proviendraient, dans son cas, de fonds publics et privés. Elle a remplacé au pied levé Boston, premier choix du Comité olympique américain, qui s'est retirée en raison des inquiétudes au sujet d'éventuels débordements de coûts. La ville hôtesse pour les JO de 2024 sera élue en 2017.

Plus d'articles

Commentaires